Deezer : Jeronimo Folgueira quitte ses fonctions

musique
(©  Matthieu A , unsplash)

Jeronimo Folgueira, directeur général de la plateforme française de streaming musical Deezer, va quitter son poste fin mars, a annoncé mercredi l'entreprise qui a publié ses résultats pour 2023.

Jeronimo Folgueira "a décidé de démissionner pour se consacrer à des projets personnels", a indiqué l'entreprise, "après la forte amélioration des résultats 2023" publiés mercredi. "Je suis extrêmement fier de tout ce que nous avons réalisé au cours des 3 dernières années", a déclaré M. Folgueira dans le communiqué, "non seulement nos bons résultats financiers de 2023 annoncés aujourd'hui, mais aussi notre cotation sur le marché Euronext Paris". Arrivé à la tête de la plateforme en 2021, il avait piloté son entrée en Bourse à l'été 2022, où l'entreprise avait connu des premiers pas mouvementés. Le conseil d'administration de Deezer "mène actuellement un processus pour nommer un nouveau directeur général", dont le nom sera révélé à une date encore inconnue.

En 2023, Deezer a réduit sa perte nette à 59,6 millions d'euros, porté par un niveau "record" d'abonnés et son renforcement sur le marché français, selon ses résultats financiers. L'an dernier, la plateforme avait affiché une perte nette de 168,5 millions d'euros. "2023 a été une année remarquable pour Deezer, nous avons publié des résultats record et bien orienté l'entreprise pour 2024", a commenté Jeronimo Folgueira. Le service concurrent du géant Spotify affiche une base d'abonnés de 10,5 millions, soit 1,1 million d'abonnés de plus qu'en 2023. Une hausse globale que l'entreprise explique par le renforcement de sa position sur le marché français et à son développement à l'international grâce à des partenariats. Le chiffre d'affaires de Deezer a progressé de 7,4%, à 484,7 millions d'euros et l'entreprise vise une hausse de 10% de son chiffre d'affaires en 2024, portée par un 4e trimestre en hausse de 12%. Deezer table notamment sur l'augmentation du nombre d'abonnés et l'impact de la récente hausse du prix de l'abonnement, passé à 11,99 euros en septembre dans plusieurs pays d'Europe, dont la France. Ce qui, selon l'entreprise, n'a eu qu'un "impact minimal" sur les désabonnements. Avec une réduction de près de moitié de sa perte d'Ebitda ajusté, à -28,8 millions d'euros (contre - 55,7 millions en 2022), Deezer confirme son ambition d'atteindre un résultat d'exploitation positif en 2025. La plateforme s'est également félicitée du lancement fin 2023 d'un futur modèle de rémunération, en collaboration avec Universal, conçu pour mieux rémunérer les artistes.

À lire aussi

Filtrer par