Droit d’auteur : Deezer et la SACEM mettent en place une étude sur la redistribution de la valeur

audio casque podcast

Suite à l’annonce faite en septembre dernier par Deezer du lancement d’un modèle de redistribution de valeur centrée sur l'artiste pour le compte des producteurs de musique enregistrée, la plateforme de streaming musical et la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) annoncent conjointement la mise en place d’une étude portant sur l’application et les possibles évolutions de ce modèle de redistribution, dit « Artist-Centric ». Le duo s’engage ainsi à « explorer de nouvelles méthodes de redistribution de la valeur des écoutes en streaming (…) » avec pour objectif d’assurer aux auteurs une rémunération « plus équitable », selon un communiqué. Dans ce cadre, Deezer et la SACEM entendent analyser toutes les données d’écoutes de la plateforme pour évaluer la « viabilité » de différents modèles économiques visant la rémunération des auteurs.

D’ores et déjà, des améliorations ont été intégrées dans ce « Artist-Centric » : Deezer attribuera un double bonus aux « artistes professionnels » (qui ont au minimum 1 000 streams par mois avec au moins 500 auditeurs uniques) afin de les rémunérer plus équitablement ; attribution d’un double bonus additionnel aux chansons qui génèrent un engagement actif des fans réduisant ainsi l’influence économique de la programmation algorithmique ; la plateforme prévoit de remplacer les contenus audios non musicaux (bruits de pluie par exemple) par ses propres contenus, et ceux-ci ne seront pas inclus dans la base de calcul des droits reversées ; poursuite et renforcement du perfectionnement du système de détection des fraudes de Deezer, supprimer les possibilités de manipulation du système et protéger la rémunération des artistes.

À lire aussi

Filtrer par