Les podcasts à écouter confinés

audio

CB News vous propose une sélection de podcasts à écouter à la maison, entre deux conf call, ou pour occuper vos enfants pendant le télétravail.

Pour s'inspirer. Le studio Podcasters Media propose l’écoute d’un nouvel épisode de son podcast « L’audacieuse ». Carole Renucci - journaliste et cofondatrice de Podcasters Media - reçoit Laetitia Blanchet, qui vient tout juste de lancer sa première collection de vêtements pour bébé, Cocon Fair. « Passer de la vie de l’entreprise, dans les RH, avec ses grandes équipes, ses réunions et multiples process... à une activité de création en solo, dans son salon, devant son ordi, il fallait oser ! Laetitia, toute jeune maman, nous raconte son quotidien de startupeuse, ses peines en temps de confinement mais aussi ses joies et espoirs ». Ce podcast a pour objectif de convaincre toutes les femmes qu’en chacune d’entre elles sommeille une énergie prête à se déployer… si elles le souhaitent et, surtout, comme elles le souhaitent.

Pour réfléchir. Arte Radio diffuse le jeudi 16 avril le nouvel épisode d’un « Podcast à soi » - podcast mensuel sur les questions de genres, de féminismes et d’égalité, par Charlotte Bienaimé -, sur « les mauvais genres : trans et féministes ». Ce mois-ci, la journaliste se penche sur la question des transidentités qui agite les féministes et qui a engendré il y a quelques mois un conflit inédit au sein du mouvement, certaines militantes remettant en question la place des femmes trans dans les milieux féministes. Témoignages d’Héloïse, 51 ans, qui se définit comme une femme trans, féministe et lesbienne, et de Dal, 35 ans, qui se définit comme une personne trans, non binaire.

Pour se détendre. Radio Campus Paris propose l’écoute des podcasts de son émission-mix « Dernier Métro ». « C’est dimanche soir. Assoupi.e dans les transports, tu penses déjà à la semaine qui arrive... Ça tombe bien, tu vas pouvoir te délecter d'une fine sélection de doux morceaux à écouter dans le dernier métro, à destination de ton lit douillet ». Il s'agit de 60 minutes de mix avec des titres doux, une introduction parlée (2 minutes) puis uniquement de la musique sans interruption. « Au vue des événements actuels, Dernier Métro n'est plus forcément écouté dans les transports mais se veut être une petite touche de douceur pendant ses longues semaines confinées ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par