Stéphane Bodier (ACPM) : le podcast renforce l’attachement à une marque de presse

audio

Gautier Picquet, président de l'ACPM, et Stéphane Bodier, directeur général, sur la scène d'Innov Audio Paris, le 20 novembre 2019 à la Maison de la Radio.

(© Thomas Moysan/CB News)

L’ACPM organisait le 20 novembre la 2ème édition de son événement dédié aux podcasts, son ecosystème et son avenir dont CB News était l'un des partenaires : InnovAudio Paris. Son directeur général Stéphane Bodier fait le bilan de la manifestation qui à vocation à se pérenniser. Interview.

CB News : l’ACPM organisait jeudi la 2ème édition de l’InnovAudio Paris. Cet événement a-t-il répondu à toutes vos attentes, à l’heure où l’audio a le vent en poupe ?

Stéphane Bodier : Oui, je crois que l’on peut le dire. Le Studio 104 de la Maison de Radio France était rempli à près de 75% ! Le balcon a même été ouvert. Cette affluence record traduit bien l’intérêt et l'engouement pour ce média en plein développement

CB News : Qui était le public présent ? Un auditoire conquis par l’audio, curieux ou encore néophyte ? Y-a-t-il encore un travail de pédagogie à mener ?

Stéphane Bodier : un public de professionnels, attentif et passionné.

CB News : que retenez-vous de cette édition 2019 ?

Stéphane Bodier : tout d’abord, des prises de paroles sincères et honnêtes. Ensuite, du côté des éditeurs de presse, la monétisation n'est pas encore là mais le podcast est un vrai outil de fidélisation des abonnés. Le podcast renforce en effet l'attachement à la marque, fait baisser le « churn rate » et permet aussi de mieux valoriser la valeur de l'abonnement. En somme, un véritable outil de conquête et de fidélisation d'abord avant d’être une nouvelle source de revenus. Je signale au passage que l’ACPM a lancé sa certification des podcasts, également accessible pour les petits éditeurs à partir de 750 euros. Les premiers chiffres seront disponibles en janvier prochain. Je note également un maintien des investissements pour développer et adapter les technologies du digital « traditionnel » au nouveau monde de l'audio digital. Certes, de gros budgets, mais nécessaires pour développer ce média.

CB News : et côté régies et agences ?

Stéphane Bodier : nous assistons à une transformation des organisations de celles-ci avec le programmatique au cœur des leurs structures Radio. Dans ce contexte, l’audio digital a deux vocations : augmenter le niveau de couverture sur les jeunes et les aisés et recréer de l'émergence pour accroitre la valeur du media et l'efficacité des campagnes. Pour les radios elles-mêmes, l'audio digital est la meilleure des opportunités pour conquérir de nouveaux publics, non seulement pour fidéliser mais surtout pour recruter et augmenter les bassins d'audience limités par la FM.

CB News : une édition 2020 est-elle d’ores et déjà prévue ?

Stéphane Bodier : Tout à fait. Une troisième édition est prévue en novembre 2020, compte tenu du succès d'affluence, la qualité des intervenants et les félicitations des présents.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par