Vivendi : un actionnaire minoritaire demande la révocation de Yannick Bolloré

yannick_bollore

La société de gestion PhiTrust, actionnaire minoritaire de Vivendi, a demandé mercredi la révocation du président du conseil de surveillance de Vivendi Yannick Bolloré, arguant d'un problème de gouvernance à la tête du groupe. PhiTrust a demandé que le départ de Yannick Bolloré du conseil de surveillance soit inscrit à l'ordre du jour de la prochaine Assemblée générale du groupe, le 15 avril, a-t-elle indiqué dans un communiqué. "Dans une structure de gouvernance duale à conseil de surveillance et directoire, la place des grands actionnaires est de siéger au conseil de surveillance et la place des dirigeants opérationnels est d'être membres du directoire", a indiqué PhiTrust. Yannick Bolloré étant à la fois président du conseil de surveillance de Vivendi et PDG d'Havas, filiale de Vivendi, il a "la responsabilité de +surveiller+ le directoire de Vivendi auquel il doit lui-même rendre des comptes", ajoute la société, proposant aux actionnaires de "co-déposer une résolution visant à mettre fin par anticipation au mandat de membre du conseil de surveillance de M. Yannick Bolloré".    Yannick Bolloré est le président du conseil de surveillance de Vivendi depuis avril 2018, date à laquelle il a remplacé son père Vincent qui est resté membre du conseil. Un porte-parole de Vivendi a répondu à un journaliste de l'AFP que "la dualité de fonctions invoquée par PhiTrust n'est pas de nature à porter atteinte à l'équilibre des pouvoirs ni à la bonne conduite des affaires". "Depuis sa nomination au conseil de surveillance, Yannick Bolloré a déjà démontré ses compétences, son expérience et sa parfaite connaissance des activités du groupe et son plein engagement au bénéfice de l'entreprise et de l'ensemble des actionnaires", explique cette même source. Dans son communiqué, PhiTrust avait auparavant précisé que "le seuil légal pour l'inscription de cette résolution est de 0,50 % du capital de la société, représentant 6,6 millions d'actions, à présenter à la société au plus tard le 21 mars 2019".

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par