Les MLP pourraient participer au financement de Presstalis

Les Messageries lyonnaises de presse (MLP), qui assurent quelque 30 % de la distribution des journaux et magazines en France, ont annoncé hier qu'elles pourraient contribuer à hauteur de 25 millions d'euros au plan de redressement de Presstalis et à la réforme de la filière.

Un accord a été signé vendredi dernier par les éditeurs-actionnaires de Presstalis, sa direction et les pouvoirs publics permettant d'éviter le redressement judiciaire, moyennant un effort financier de chacun et mettant également à contribution les MLP, son concurrent direct. L'entreprise lyonnaise, "qui a déjà engagé plus de 20 millions d'euros de capitaux sur les trois dernières années", s'est déclarée "prête à assurer un même effort sur les 18 prochains mois notamment en faisant l'acquisition de dépôts appartenant à la société Presstalis". Cette démarche s'accompagne "à titre provisoire" du financement de la "péréquation financière liée aux surcoûts spécifiques de la distribution des quotidiens nationaux" assurée par Presstalis. L'accord intervenu la semaine dernière prévoit notamment que les pouvoirs publics s'engagent à apporter 35 millions d'euros, dont 20 millions sous forme de prêt et 15 sous forme de subventions. Les pouvoirs publics s'engagent également à fournir des garanties financières à hauteur de 60 millions d'euros sur deux ans.

 

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par