Sud Ouest envisage la suppression de 180 emplois

La direction du journal Sud Ouest a annoncé vendredi un projet de suppression de 180 emplois sur plus d'un millier, visant notamment la rédaction et la confection du journal, qui a aussitôt provoqué une grève qui a empêché la parution samedi.  Un mouvement parti des trois agences dont la fermeture est envisagée, et qui s'est répandu "comme une traînée de poudre", selon un journaliste

. Selon la direction le plan à pour objectif d'adapter Sud Ouest "à un environnement économique difficile" et de "générer une économie de l'ordre de 12 millions d'euros sur ses coûts fixes, permettant d'assainir sa situation financière et de poursuivre son développement numérique". Les départs doivent s'effectuer "dans le cadre d'un plan de départs volontaires", selon le communiqué. Dans un communiqué au personnel, le président et le vice-président du directoire, Olivier Gerolami et Patrick Venries, également directeur de l'information, ont admis que "le processus qui commence est difficile". "Notre message est simple: cette réorganisation n'est pas conçue pour obtenir un taux de rentabilité spectaculaire, pour faire bondir un cours de bourse ou pour permettre aux actionnaires de toucher des dividendes", assurent-ils.

 

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par