GHM : le tribunal de commerce se donne du temps

Comme attendu, le président du tribunal de commerce ce Paris a décidé lundi de prolonger jusqu'au 24 décembre l'examen des offres de reprise des derniers titres de Groupe Hersant Medias (GHM), qui compte notamment Nice Matin et La Provence, selon une source proche du dossier. La fin du précédent délai avait été fixée au 8 décembre.

Un rachat de La Provence, Nice Matin, Var Matin et Corse Matin, ainsi que les titres des Antilles et de Nouvelle-Calédonie est soumis à un accord entre GHM, les repreneurs, mais surtout les 17 banques créancières, menées par BNP Paribas, à qui GHM doit 215 millions d'euros. BNP Paribas, chef de file du pool bancaire, soutient l'offre du groupe belge Rossel, qui doit maintenant être détaillée et chiffrée.   Depuis l'entrée en lice de Rossel, Bernard Tapie, qui était allié à Philippe Hersant, a jeté l'éponge, considérant que l'offre du groupe belge avait été "inventée" par BNP Paribas, après avoir dénoncé l'ingérence du gouvernement dans ce dossier.

 

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par