Le Syndicat de la presse en ligne plaide pour une TVA réduite

 Le Syndicat de la presse en ligne (Spiil) a  écrit mardi au président de la République pour plaider en faveur d'un taux de  TVA réduit à 2,10%, comme la presse papier, et non plus à 19,6%, a-t-il  indiqué à l'AFP.  Cette lettre ouverte à François Hollande, disponible sur le site du Spiil  a été envoyée après le redressement fiscal notifié à l'un de  ses membres, le site d'information Dijonscope, pour avoir appliqué un taux de  TVA à 2,10% sur la vente de ses abonnements.

 "L'avenir de la presse est dans le numérique et on lui applique un taux de  TVA 19,6% alors que la TVA est à 2,10% pour le papier. C'est juridiquement  injustifié et économiquement absurde", a déclaré à l'AFP le président du  Spiil, Maurice Botbol.  "Ce qu'on fait ce n'est pas une révolte. Au nom de la neutralité fiscale,  nous considérons que nous sommes dans notre droit et nous nous opposons à  l'administration fiscale. On ne se met pas hors la loi", a-t-il souligné,  indiquant que la France appliquait déjà le même taux de TVA réduit aux livres  numériques et imprimés.    Paris applique depuis le 1er janvier 2012 une TVA de 7% sur les livres  numériques comme sur les livres papier, au lieu d'un taux de 19,6

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par