Le Groupe Sud Ouest cherche de l'argent frais

Le Groupe Sud Ouest (GSO), actuellement possédé à 80% par la famille de son fondateur Jacques Lemoîne, cherche un nouvel actionnaire qui injecterait dans son capital 15 à 20 millions d'euros en vue de sa modernisation, après des pertes de 4,5 millions d'euros en 2012. Le groupe du journal fondé en 1944 a chargé le cabinet PWC Corporate Finance d'une "levée de fonds à caractère minoritaire", annonce-t-il mardi dans un communiqué.

La famille Lemoîne et les sociétés de personnel, possédant respectivement 80 et 20% du capital, pourraient donc, dans les mois qui viennent, voir arriver un troisième acteur, appelé à la rescousse pour permettre le développement numérique du groupe. Comme le reste de la presse écrite, le troisième groupe de presse régionale a été impacté par la dégradation du marché publicitaire, avec un chiffre d'affaires de 360 millions d'euros en 2012, en recul par rapport à 2011 (- 6 millions). "Notre objectif est d'arriver à une levée de fonds de 15 à 20 millions d'euros", n'impliquant pas à ce stade de changement d'actionnaire majoritaire,  selon Olivier Gerolami, le p-dg du groupe. Faute de valorisation récente du groupe, il n'a pas indiqué le pourcentage que représenteraient ces sommes.  "L'actionnaire majoritaire à ce stade entend le rester", a-t-il cependant insisté, en précisant que l'objectif de cette levée de fonds est de "renforcer les capitaux propres" et de "financer notre développement numérique".

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par