Les participants à l'Ile de la tentation ne sont pas des artistes-interprètes

Cinquante-trois anciens participants à l'émission de téléréalité "L'île de la tentation" se sont vu refuser mercredi par la Cour de cassation le statut d'artistes-interprètes qu'ils revendiquent. Ils étaient 56 à avoir obtenu de la cour d'appel de Versailles la reconnaissance de l'existence d'un contrat de travail et la condamnation de TF1 pour violation du droit du travail le 5 avril 2011.

Ils avaient obtenu entre 15.000 et 17.000 euros, mais la cour d'appel avait refusé de leur reconnaître le statut d'artiste-interprète, qui leur aurait permis d'obtenir un peu plus du double, selon leur avocat devant la Cour de cassation, Me Patrice Spinosi. 53 d'entre eux, qui ont participé à l'émission entre 2003 et 2007, ont porté l'affaire devant la Cour de cassation, qui a tranché pour la première fois sur cette question. Rappelant que la cour d'appel avait relevé que les participants "n'avaient aucun rôle à jouer ni aucun texte à dire, qu'il ne leur était demandé que d'être eux-mêmes" et que "leur prestation n'impliquait aucune interprétation", la Cour de cassation a jugé que c'est "à bon droit" que la reconnaissance du statut d'artiste-interprète leur avait été refusée.TF1 Production s'est "réjoui qu'il soit mis un terme définitif à une saga judiciaire dont le seul but était financier"."La raison l'emporte sur l'irrationnel et les promesses de condamnations à des centaines de milliers d'euros (460.000 euros plus précisément)", a encore réagi la chaîne privée.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par