Sud Radio en passe d'être reprise par Fiducial

Sud Radio Groupe est en "négociations  exclusives" avec le groupe d'expertise comptable et de services aux  entreprises Fiducial pour la cession de la station Sud Radio, ont annoncé  lundi les deux sociétés dans un communiqué.

 "Nous avons choisi d'entrer en négociations exclusives avec Fiducial, car  ce repreneur potentiel répond aux critères que nous avions posés dans notre  processus, notamment le maintien de l'emploi à Toulouse", a expliqué Jean-Eric  Valli, président de Sud Radio Groupe, cité dans le communiqué. Pour Fiducial, qui, selon le communiqué, emploie 10.500 personnes en Europe  et réalise un chiffre d'affaire global de 1,5 milliard de dollars (1,14  milliard d'euros), "ce projet d'acquisition s'inscrit dans sa stratégie  d'implantation dans le secteur des médias initiée avec le magazine Lyon  Capitale et la chaîne Lyon Capitale TV", respectivement en 2008 et 2010. Sud Radio Groupe (groupe Start jusqu'en 2010) cherchait depuis un certain  temps à vendre Sud Radio, l'une de ses huit stations, principalement  musicales. Sud Radio Groupe avait racheté Sud Radio, radio généraliste surtout  écoutée dans le Sud-Ouest, aux laboratoires pharmaceutiques Fabre en 2005. Mais l'audience est tombée de 511.000 auditeurs par jour en 2006-2007 à  323.000 en 2011-2012. Sud Radio Groupe explique sa décision de céder la  station par le peu d'échos qu'auraient trouvés ses projets de développement  auprès du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) entre 2006 et 2012 et le  peu de fréquences qu'il a obtenues par rapport à ses concurrents. La station, qui employait 80 personnes en 2005, ne compte à présent que 20  salariés, auxquels il faut ajouter un certain nombre de contrats de production.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par