TF1 dans le rouge au premier trimestre

Le groupe TF1 est tombé dans  le rouge au premier trimestre 2013, avec une perte nette consolidée de 4,5  millions d'euros, une contre-performance qui l'a conduit à réviser en baisse  son objectif de chiffre d'affaires annuel à 2,5 milliards d'euros.  La filiale audiovisuelle du groupe Bouygues, qui explique ces mauvais résultats par un "contexte  économique et concurrentiel difficile" affectant particulièrement le marché  publicitaire, était rentable au premier trimestre 2012, avec un bénéfice net  de 36,4 millions d'euros.

 Sur les trois premiers mois de 2013, le groupe enregistre une perte nette  (part du groupe) de 6,3 millions (contre un bénéfice de 35,2 millions un an  plus tôt). La perte opérationnelle est de 15,7 millions d'euros, contre un  bénéfice opérationnel de 56 millions d'euros au premier trimestre 2012. Les comptes de l'an dernier révélaient déjà un repli de la rentabilité avec  un bénéfice net annuel en forte baisse (-25,6%), à 136 millions d'euros. En les présentant aux analystes, le PDG de TF1 Nonce Paolini avait préparé  le marché à des années 2013 et 2014 "compliquées" par une conjoncture  économique "chahutée" qui contraint les annonceurs à se montrer "de plus en  plus circonspects".  Au premier trimestre de l'exercice en cours, la baisse du chiffre  d'affaires consolidé (-10%) à 565,6 millions d'euros due à un recul très  sensible (-12%) des recettes publicitaires, a confirmé son hypothèse initiale  d'une contraction de l'activité "de plus de 10%" pour la période. Toutefois pour l'ensemble de l'année, le contexte macroéconomique très  défavorable et la "concurrence exacerbée" dans le secteur incitent le groupe à  revoir en baisse son objectif initial de recul de 3% du chiffre d'affaires  annuel à 2,54 milliards, "pour le ramener à 2,50 milliards", a précisé à l'AFP  le directeur financier Philippe Denery. En conséquence, le groupe compte "accélérer l'exécution" de la phase II du  plan de réduction de coûts visant à générer 85 millions d'euros d'économies  récurrentes d'ici fin 2014, a-t-il ajouté.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par