Ca twitte chez WPP

Et de deux. Après l’accord mondial passé avec Starcom MediaVest en avril dernier, Twitter et WPP annonçent eux aussi la signature d’un « partenariat stratégique », concernant diverses entités du groupe de communication britannique, dont GroupM, Kantar et plusieurs enseignes digitales dont Wunderman.

Lors de son mariage avec Publicis, Twitter ne s’était alors pas caché de passer un deal “non exclusif” – bien que considérable- et avait depuis pris son bâton de pèlerin pour signer de semblables accords avec les plus gros intervenants mondiaux du monde des agences médias. On peut imaginer qu'elles seront encore nombreuses à prendre ce train –inratable- en marche. Désormais, WPP utilisera les données du réseau social afin de mieux cibler les campagnes de ses clients. « WPP et Twitter annoncent aujourd'hui un partenariat stratégique mondial qui va fortement étendre la collaboration entre les deux groupes. WPP va utiliser de plus en plus des données Twitter dans le cadre d'initiatives d’envergure afin d'effectuer des campagnes plus efficaces, un ciblage amélioré et plus d'aperçus en temps réel pour les clients », expliquent les signataires dans un communiqué. Pour Martin Sorrell, à la tête du réseau, « la pertinence de Twitter continue d'augmenter, non seulement en tant que réseau social mais aussi comme une fenêtre en temps réel sur les attitudes et comportements des consommateurs ». Ce partenariat donnera naissance au lancement de nouveaux produits et services de données, à la mise en place de plates-formes d'analyse ou encore à la formation de personnels pour l'application de ces capacités et de nouvelles approches de partenariat pour des clients et les marchés clés. « Twitter is a bridge », disait Adam Bain, president global, revenue chez Twitter lors de la signature avec Publicis. Un « pont » que le groupe français met lui à disposition de Starcom MediaVest et de ses clients Procter & Gamble, Walmart, Microsoft ou encore Coca-Cola. WPP ne donne pas encore d’information chiffrée sur son deal. Côté Publicis, Maurice Levy parle lui d’un engagement portant sur 300 à 500 millions de dollars sur 3 à 5 ans et surtout de droit prioritaire.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par