La Vie/Le Monde: Bergé rappelé à l'ordre par les actionnaires indépendants

Le Pôle d'indépendance du Monde, qui rassemble différents actionnaires du groupe, a déploré des propos de Pierre Bergé, coactionnaire de l'entreprise, qui menaçait de vendre l'hebdomadaire catholique La Vie avec qui il est en désaccord sur le mariage pour tous.

"Le président du conseil de surveillance (NDLR: Pierre Bergé)  a fait savoir en des termes particulièrement vifs qu'il avait été choqué par un éditorial de La Vie consacré au mariage de personnes de même sexe et a déclaré que si un tel cas de figure se reproduisait à l'avenir, le groupe Le Monde devrait envisager de se séparer de ce titre",  rappelle le Pôle dans un communiqué diffusé jeudi.  "Le Pôle d'indépendance rappelle que la définition de la ligne éditoriale des titres et sites du groupe est du ressort exclusif des directeurs des rédactions et de leurs  équipes rédactionnelles, ainsi que le précise la Charte d'éthique et de déontologie du groupe Le Monde,  annexée aux statuts de la SEM (Société éditrice du Monde) en 2010 et signée par l'ensemble des actionnaires". "Je suis venu au secours du Monde, parce qu'il représentait une éthique que je partageais. Je ne suis pas obligé de supporter celle de La Vie, que je combats tous les jours. Oui je serais heureux que ce journal ne fasse plus partie du groupe", avait déclaré M. Bergé au cours de  la dernière réunion du conseil de surveillance de la SEM dont il est président, propos rapportés mercredi par Les Échos.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par