Le CSA devra rendre compte de l'évolution du pluralisme dans l’audiovisuel privé

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel devra rendre compte, chaque année, de l'évolution de la concentration et du pluralisme dans le secteur privé de l'audiovisuel, selon des amendements socialiste et écologiste adoptés mardi soir en commission à l'Assemblée. Afin notamment de "dissiper l'incertitude actuelle sur la situation des principaux groupes radiophoniques à l'égard du plafond de 150 millions d'habitants desservis par leurs réseaux", le CSA devra rendre compte, dans son rapport annuel, des mesures prises pour prévenir la concentration et les atteintes au pluralisme dans le secteur privé de l'audiovisuel, stipule un amendement PS au projet de loi sur l'indépendance de l'audiovisuel adopté à l'unanimité de la commission des Affaires culturelles. "De 2003 à ce jour, le CSA a attribué aux principaux groupes privés un millier de fréquences FM supplémentaires sans que leur impact sur le pluralisme ait pu être mesuré", selon les signataires de cet amendement, qui regrettent l'absence de chiffre sur la couverture des réseaux nationaux de radios entre 2003 et 2010 et la publication de chiffres contradictoires à la fin 2012.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par