Havas envoie un signal positif au marché

Vendredi, Havas officialisait la nomination de Yannick Bolloré à la présidence du groupe et annonçait de bons résultats. Hier matin, le nouveau président s’exprimait sur BFM affirmant, après les rebondissements de l’été et le changement de périmètre de Publicis, qu’Havas a la bonne taille sur le marché publicitaire « pour se développer sur le marché de façon indépendante. La taille d'Havas est plutôt extrêmement intéressante. On est suffisamment grand pour gérer des budgets mondiaux et pour pouvoir répondre aux problématiques de nos clients à l'international, et, en même temps, on reste suffisamment à taille humaine pour pouvoir s'adapter, pour pouvoir être agile, pour pouvoir innover ». Le groupe peut donc croitre dans son format actuel et encore se développer en Asie à la fois par acquisitions et par création de start ups. Et le nouveau patron de positiver : la fusion Publicis Omnicom serait une formidable opportunité pour le groupe qui pourrait récupérer à cette occasion des clients ou des talents des deux géants mondiaux.

Havas : l'action cloture à +6,03%

Des propos et des résultats qui ont séduit le marché : le titre du groupe était en forte hausse hier à la Bourse de Paris. La valeur prenait 4,70% à 5,75 euros à l'ouverture et en était à +6,03% à 5,823 euros à la clôture. Rappelons qu’Havas a réalisé au premier semestre 2013 un bénéfice net en hausse de 3% à 58 millions d'euros. Son chiffre d'affaires est resté stable (+1%) à 837 millions. De son côté, Bolloré, maison mère d'Havas, prenait 1,17% à 337,45 euros. Le groupe diversifié a profité de l'intégration d'Havas et d'une plus-value de cession, pour afficher un bond de 45% de son bénéfice net au premier semestre, à 151 millions d'euros.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par