Lagardère Active vend dix magazines

Lagardère Active va mettre en vente dix titres de presse magazine dont Be, Première et Psychologies pour réorganiser son activité presse autour de ses marques phare, dont Elle, Paris Match et Télé 7 Jours, a annoncé jeudi la direction dans un communiqué. Au cours d'un comité d'entreprise, la direction a déclaré vouloir céder, outre ces trois titres, Auto Moto, Campagne et Décoration, Le Journal de la Maison, Maison & Travaux, Mon Jardin Ma maison, Union et Pariscope, précise-t-on de même source.   "Ces titres cédés sont de grande qualité, ils ont des équipes hautement professionnelles. Mais Lagardère Active doit impérativement resserrer son portefeuille pour concentrer ses efforts d'investissement", a justifié la direction.

Recentrage

 Lagardère va se recentrer "sur ses marques les plus puissantes pour mobiliser au service de leur développement tous les moyens humains, marketing, technologiques et financiers du groupe", a souligné la direction La projet de réorganisation prévoit que la vingtaine de titres soient regroupés en cinq "Univers" incluant version papier et numérique: "Féminin haut de gamme" (Elle, ses déclinaisons et ses licences à l'international ainsi que Art et Décoration), "Actualité" (Le Journal du Dimanche, Paris Match et Version Fémina), "Grand public" (France Dimanche, Ici Paris, Télé 7 Jours, Telé 7 Jeux), "Divertissement" (Public et les sites T7J, Plurimedia, TV Replay, BilletReduc, ainsi que les développements numériques de Première et de Pariscope, dont seules les versions papier sont à vendre) et un dernier pôle "Familial" (Doctissimo, Info Bébés, Parents).

La nouvelle organisation privilégie des structures centrées sur les marques et non plus sur les métiers. La régie publicitaire en revanche restera unique, a fait valoir la direction. La direction a assuré vouloir favoriser toute solution de reprise qui préserverait l'emploi, y compris celles qui seraient proposées par les salariés. Coté emploi, la direction s'est défendue de tout plan social. Elle reconnait toutefois que "dans le cas théorique où aucun titre ne serait cédé, le maximum de postes permanents concernés (rédactions, fonctions support dédiées au titre et fonctions support transverses) serait de 240 pour le recentrage, d'une part, de 110 pour la réorganisation, d'autre part". La direction du groupe a annoncé que s'il devait y avoir des suppressions de postes, elles se feraient sur la base du volontariat.  Inquiets, les personnels ont manifesté la semaine dernière au siège de Lagardère Active à Levallois (Hauts-de-Seine) au nom de l'emploi leur opposition à toute cession. Assemblées générales et manifestations se sont succédé ces dernières semaines dans l'attente d'informations de la part de la direction. Une intersyndicale rassemblant CGT, CFDT, FO, SUD et le SNJ s'était opposée à toute cession au nom de la défense de l'emploi.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par