La consommation numérique des biens et services culturels selon Bain & Company

Dans le cadre de la 6ème édition des Rencontres internationales du Forum d'Avignon qui se dérouleront du 21 au 23 novembre prochain, Bain & Company présentera un rapport sur la consommation numérique des biens et services culturels, réalisé auprès de 6 000 consommateurs en Europe, aux Etats-Unis, au Brésil, en Russie, en Inde et en Chine (BRICs). Sans véritable surprise, l'enquête constate l'emprise et la progression des supports numériques pour les personnes interrogées aux Etats-Unis, UK, France et Allemagne. Ce sont aujourd'hui 64% d'entre eux qui possèdent un smartphone (+15 points en un an), 39% une tablette (+21 points), 20% une liseuse (+2 points) et 37% une console de jeux vidéo.

Largement pratiquée aux Etats-Unis par 76% de sa population, la consultation de vidéo en ligne semble avoir une marge de progression en France (67%) et en Allemagne (63%). De même, l'écoute de la musique en streaming en ligne progresse fortement partout : USA (+ 21 points en un an) ; UK (+10 points) ; France (+21 points) ; Allemagne (+15 points). L'ebook, excepté aux USA où il voit ses adeptes passer de 35 à 44% en un, connait une progression plus nuancée au UK (+1 point en un an) ou encore en France (+2 points).

Les utilisateurs multi-terminaux (possédant smartphone, tablette et TV connectée) sont aujourd'hui 69% à consommer encore plus de vidéo depuis 3 ans aux USA, UK, France et Allemagne, largement au-dessus de la moyenne des utilisateurs (45%).

Selon l'étude de Bain & Company, les Américains sont une fois encore les as du paiement des services en ligne vidéo (28%, streaming musique (9%) ou encore de jeux vidéo (11%). Les Français, eux, sont 4% à payer pour un service en streaming vidéo, 3% pour un service en streaming musique ou pour des jeux vidéo en ligne.

Selon le type de plateforme, l'internaute viendra sur Apple pour voir de la vidéo (28%) et chercher des jeux vidéo (29%) tout comme pour Google (28 et 30%). Sur Amazon, ils viendront pour les livres et les jeux vidéo (28%) et sur Sony pour les jeux vidéos (42%).

Alors même si le nombre moyen de plateforme utilisée aux USA est de 2,9 et de 2,2 pour la France, il n'en reste pas moins que la consommation de biens culturels se fait largement hors d'Apple, Google, Amazon et Sony et plus auprès de plateformes type Netflix, Spotify, Steam qui trustent 45% de la consultation vidéo, 42% des jeux vidéos ou encore 39% de la musique en streaming. Seule exception, pour le livre, Amazon montre son emprise avec 37%.

Pour les USA, UK, France et Allemagne, les réseaux sociaux sont une source de recommandation principalement pour les jeux vidéos (47%) et les livres (43%). Même tendance pour les suggestions personnalisées de la part des plateformes digitales avec 41% pour les livres et 39% pour les jeux vidéos.

L'avis et les recommandations des internautes restent toutefois incontournables selon les personnes interrogées (USA, UK, France, Allemagne) pour cette étude. Ils jugent ainsi plus utiles les recommandations sur les jeux vidéos (55%), les livres (48%) ou encore, ex-aequo à 47%, la vidéo et la musique.

Enfin, la collecte de données personnelles en échange de recommandations personnalisées sont majoritairement rejetée par les Américains, Britanniques, Français et Allemands. Ils sont 59 et 68% à rejeter ce système pour la vidéo et 65 et 73% pour la musique.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par