Contrer Netflix ?

La Résistance fourbit-elle ses armes à l'heure où Netflix affiche ses ambitions en Europe et dans l'Hexagone ? Jean-François Mulliez, directeur délégué de e-TF1, a appelé mardi l'industrie de la télévision à s'allier au sein d'un "Hulu à la française", à l'instar du service de vidéo en streaming créé par de grandes chaînes et studios américains pour contrer Youtube ou... Netflix. "On a intérêt à travailler ensemble, à faire un Hulu à la française", a indiqué "à titre personnel" le responsable, qui participait à la conférence "TV connectée et multi-écran" organisée par CCM Benchmark et Dotscreen. Jean-François Mulliez a estimé que Hulu, une initiative américaine sous forme d'un site et d'un service sur l'internet ouvert (OTT) de vidéos, qui distribue notamment des contenus issus des chaînes NBC, Fox, ABC et TBS était "un vrai succès". Il a écarté la possibilité que TF1, comme l'a fait Canal+, puisse proposer ses vidéos en ligne sur Youtube, site de vidéos appartenant à Google : "si on va sur Youtube, il faut y laisser 50% de chiffre d'affaires, on travaille à perte". "Il y a des rouleaux compresseurs qui arrivent" et l'industrie doit s'y préparer, a souligné M. Mulliez, faisant référence notamment au lancement possible prochainement en France de services de vidéo en streaming comme l'américain Netflix.

La perspective du géant américain de la SVOD "est un souci pour les opérateurs de télévision payante", pour TF1 "ça peut l'être mais ça dépend du catalogue", a-t-il précisé. Pour l'heure "on est à TF1 tout à fait sereins" a-t-il insisté. Pour se préparer à l'arrivée de Netflix, TF1 "réfléchit à la meilleure offre autour de plusieurs scénarios" mais "n'a pas pris de décision pour l'instant", a indiqué le directeur général de e-TF1 Olivier Abecassis cité par le Figaro la semaine dernière.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par