Retard annoncé pour le mariage Omnicom-Publicis

La Chine traine l’oreille. « La transaction est hautement complexe, et prend plus longtemps que prévu au départ », a annoncé hier le directeur général d'Omnicom, John Wren, en présentant aux analystes les résultats annuels de son groupe. C’est ainsi que l’américain Omnicom Group a estimé que sa fusion avec le français Publicis risquait d'être retardée au troisième trimestre, le temps notamment d'obtenir toutes les autorisations nécessaires en particulier en Chine. Il a précisé que le bouclage de l'opération, d'abord prévu pour le premier trimestre de cette année, puis pour le deuxième, « pourrait maintenant glisser un peu vers le troisième trimestre ». Les deux groupes avaient annoncé en juillet 2013 leur intention de se marier pour former le numéro un mondial de la publicité, qui emploiera 130 000 personnes dans le monde pour un chiffre d'affaires d'une vingtaine de milliards d'euros, dépassant ainsi le britannique WPP. "La Chine est le seul marché où nous travaillons encore pour obtenir une autorisation. Nous l’avons obtenue dans toutes les autres juridictions. » La Commission européenne avait notamment donné son feu vert sans condition début janvier.

Résultats d'Omnicom conformes aux prévisions

Le groupe publicitaire américain Omnicom Group faisait cette annonce à l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels et annuels stagnants mais sans
la moindre mauvaise surprise. Il a dégagé sur l'exercice écoulé un bénéfice net (part
du groupe) de 966 millions de dollars, en retrait de 1% sur celui de 2012. Omnicom légèrement amélioré son excédent brut d'exploitation, à 1,9 milliard de dollars (+1%), et son chiffre d'affaires, à 14,5 milliards de dollars (+2%). Sur le seul quatrième trimestre, Omnicom a dégagé un bénéfice net de 293 millions de dollars (-2%) sur un chiffre d'affaires de 4,0 milliards (+3%). Le résultat ajusté par action de ces trois mois a été parfaitement conforme au consensus, à 1,18 dollar. Publicis doit lui publier ses résultats demain.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par