KillDeath Produit par Fred & Farid

Après 7 ans d’existence, Fred & Farid annonçait récemment entamer le « 3ème chapitre de son histoire ». Après une réorganisation du groupe, une activité effrénée du Fred & Farid Found, l’annonce d’une troisième agence New yorkaise, l’enseigne officialise son entrée dans le monde de la production. Killdeath a déjà fait ses preuves avec plus de 83 films sortis de ses tout neufs cartons.

L’idée aura été éprouvée d’être annoncée. Fred & Farid Groupe annonce le lancement officiel de sa société de production Killdeath plus particulièrement spécialisée dans les films interactifs. Cela fait déjà 18 mois qu’elle a été fondée au sein du groupe. Dirigée par Jason Freites et Yael Eligoulachvili, la structure créée from scratch est composée d’un collectif de 17 créatifs et de producteurs "digital natives". Elle a pris ses quartiers dans ses 2 studios à Paris et à Shanghai. Killdeath a été créée pour répondre aux besoins « d'un marché antinomique qui demande à la fois plus de réactivité et une plus grande qualité de production en développant du contenu viral et visuellement perfectionné». La société de production est « indépendante », collaborant avec les clients du groupe mais pas que.

18mois et ne chôme pas

En 18 mois Killdeath a déjà collaboré avec plus de 58 marques internationales (dont Cacharel, Diesel, Schweppes, Audi, Sennheiser, Avène, La Redoute, Société Générale, B’Twin, Orangina, Weight Watchers...) et plusieurs artistes dont le label Bromance Records (Monsieur Monsieur, Brodinski) ou Arnaud Rebotini. La production compte à son actif 83 films et 25 making of, 21 caméras, 46 écrans, et plus de 124 téraoctets de rush déjà enregistrés entre Miami, Barcelone, Los Angeles, Shanghai, Bangkok, Bonneville, Londres, Prague, Glasgow ou Madrid. Killdeath prévoit de multiplier les collaborations avec artistes, labels, marques de luxe en continuant de développer des concepts digitaux de vidéos interactives créatives. En 2015 le collectif de Killdeath s’étoffera [+2 créatifs à NYC] et accompagnera l’expansion de Fred & Farid Group en ouvrant un studio à New York. Cette annonce fait suite à une série de diversifications et réorganisations au sein du groupe.

Revue de détail

Récemment, entamant le « troisième chapitre de son histoire », le groupe s’est réorganisé autour de 9 services clients hyper-spécialisés avec comme barycentre le digital : “art & craft”, “branded content”, “digital activation”, “digital event”, “digital luxury”, “business consulting”, “social media & E-PR”, “strategy & branding” et “website & apps”. Bien entendu transversales entre Paris et Shanghai (et bientôt New York, n’oublions pas) ces cellules ont été pensées comme des micro-agences pilotées par une nouvelle génération de managers experts de chaque discipline.

Côté création, le team « Ben & O » Benjamin Marchal et Olivier Lefebvre a rejoint Fred & Farid en provenance de DDB comme creative directors de Fred & Farid Paris. Outre un flux continu de nominations au digital, Yannig Gourmelon a été choisi comme chef d’orchestre des trois agences et Domitille Doat nommée à la tête du service Websites & Apps.

Un FFDIF hyperactif

Fred & Farid Digital Investment Fund (FFDIF) s’est démené en 2014. Il a fait son entrée au capital de Little Big Data pour « la mise aux points de concepts innovants de communication digitale, fondés sur l’exploitation de données » ; s’est investi dans Fashion Capital Partners, société d’investissement dédiée aux technologies et aux industries de la mode et du luxe et dans Gov, application dédiée à la notation en temps réel des évènements politiques ou encore dans Markelys Interactive, éditeur de l’offre de publicité à la demande Jokerly.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par