Europe : le climat de la consommation s'améliore

Il était temps. Selon les derniers résultats de l'étude GfK Climat de la consommation en Europe, réalisée dans 15 pays, l'humeur des consommateurs des différents pays européens a évolué positivement en ce qui concerne le développement économique. Les consommateurs d'Europe occidentale et du Sud, particulièrement optimistes, étaient convaincus qu'ils allaient bénéficier d'une reprise économique générale. Malgré des données économiques essentiellement positives, les consommateurs d'Europe de l'Est étaient nettement plus sceptiques. L'impact du conflit en Ukraine et les effets des sanctions économiques contre la Russie jouent un rôle important pour les consommateurs de cette région. Presque tous les pays ont enregistré une hausse de la croissance économique sur l'ensemble de l'année 2014. Et les projections sont bonnes pour cette année. Les experts économiques ont revu leurs prévisions pour 2015 à la hausse dans de nombreux pays. Les prévisions actuelles sont 1,8 % en Allemagne, 2,8 % en Espagne, 1,3 % pour la zone euro et 1,7 % pour l'Union européenne (UE). La situation du marché du travail a également connu une amélioration. Toutefois, la situation demeure extrêmement difficile en Espagne, au Portugal, en France, en Italie et en Grèce.

Des consommateurs de bon poil

Cette tendance positive soutenue se reflète également dans l'humeur des consommateurs. Dans les pays d'Europe occidentale et du Sud-Est, dont la Grèce, leur moral s'est nettement amélioré dans certains cas. Les Grecs espéraient une progression économique importante et une hausse des revenus après l'élection du nouveau gouvernement à la fin du mois de janvier. Les deux indicateurs ont augmenté d'environ 30 points au premier trimestre et se situent actuellement bien au-dessus de zéro. Reste à savoir si ce redressement pourra se maintenir compte tenu des difficultés qui persistent au niveau des finances de l'État. L'économie espagnole s'améliore progressivement, et les experts économiques prédisent une croissance de 2,8 % pour cette année. L'évaluation des consommateurs est également positive. À 41 points en mars, les anticipations économiques n'ont jamais été aussi élevées depuis 1986, année où les enregistrements ont commencé. En revanche, l'image de l'Europe de l'Est est fortement influencée par le conflit en Ukraine, venant s'ajouter à la tension entre l'Occident et la Russie et aux sanctions qui en résultent. L'humeur positive générale des consommateurs européens se reflète également dans l'indicateur GfK Climat de la consommation des 28 pays de l'UE. Au cours des trois premiers mois de 2015, il a progressé nettement de 4,3 points pour s'établir à 9,8 points en mars. Il s'agit de la valeur la plus élevée depuis avril 2008.

La France espère bénéficier de la reprise européenne

Les tendances positives en Europe ne semblent pas avoir eu beaucoup d'impact sur la France jusqu'à présent. L'économie continue de croître, mais très lentement. Malgré tout, les consommateurs espèrent bénéficier de la croissance économique paneuropéenne et les anticipations de revenu des Français n'ont jamais été aussi positives depuis avril 2010. La disposition à acheter a également enregistré une progression marquée. Elle a augmenté de 17,3 points au premier trimestre pour s'établir à - 2,2 points et est donc actuellement juste en dessous de la valeur moyenne à long terme de zéro point, ce qui représente le plus haut niveau de l'indicateur depuis août 2007.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par