Le Petit Journal face aux grands

Pour sa rentrée le lundi 7 septembre, le Petit Journal va affronter sans complexe les grands JT de 20 heures : avancée à 20h10, rallongée, l'émission phare de Canal+ qui dose ironie mordante et décryptage se veut "le JT de la nouvelle génération".  "Face à deux JT puissants, c'est un challenge intéressant", a expliqué à l'AFP Laurent Bon, producteur du Petit journal depuis sa naissance en 2004, émission démarrée comme simple chronique animée par Yann Barthès au sein du Grand Journal. Son audience a atteint 1,4 million de téléspectateurs en 2012-2013, 1,77 million en 2013-2014 maintenue à 1,63 million en 2014-2015, selon Médiamétrie avec des pics de plus de 2 millions. Depuis deux ans, le Petit Journal a dépassé le Grand, tombé à 1,1 million cette année. Parmi ses faits d'armes en 2015, une campagne contre un reportage de Fox News sur les "no-go zones" en France qui lui ont valu un long article dans le New York Times et des excuses de la chaîne américaine. Avancé à 20h10 au lieu de 20h25, avec 5 minutes de plus (40 mn contre 30-35 environ), le Petit Journal ressort renforcé sur la chaîne reprise en main par Vincent Bolloré, contrairement au Grand Journal, complètement modifié. Le Petit Journal lance cette année une nouvelle séquence ironique, "Bloqués", une pastille de 2 minutes signée par les producteurs de "Bref", Kyan Khojandi et Bruno Muschio, où deux jeunes trentenaires affalés sur un divan -- les rappeurs OrelSan et Gringe -- , y commentent avec nonchalance leur vie et le monde.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par