RSF et une association demandent au CSA l'ouverture d'une enquête sur Vincent Bolloré

Reporters sans frontières (RSF) et le collectif de journalistes "Informer n'est pas un délit" ont réclamé mardi au CSA l'ouverture d'une enquête sur Vincent Bolloré, patron de Vivendi et de Canal+, l'accusant d'avoir fait censurer des documentaires gênants, indiquent-ils dans un communiqué. Reçus mardi par le CSA, qui avait auditionné M. Bolloré sur ces questions jeudi, des représentants du collectif et de RSF affirment avoir donné au CSA "des éléments concrets sur les cas de censure au sein du groupe Canal+" et réclament "l'ouverture d'une instruction préalable pouvant mener à des poursuites". Le documentaire "Hollande-Sarkozy : guerre secrète", l'un de ceux mis en cause, sera bien diffusé sur Canal+, le 26 octobre, a répondu de son côté le groupe Canal+. Sa date de diffusion avait initialement été évoquée pour le 28 septembre mais "sans annonce officielle à la presse", se défend le groupe, qui dément toute déprogrammation. Lors de son audition jeudi, Vincent Bolloré a réfuté toute censure et promis de créer un "comité d'éthique". Mais il s'est montré réticent à modifier la convention de la chaîne pour renforcer l'indépendance des rédactions, selon une source proche du dossier. RSF et le collectif, qui réunit de nombreux journalistes d'investigation, dont Fabrice Arfi (Mediapart) et Elise Lucet (France 2), dénoncent des cas de "censure de documentaires perpétrés ces derniers mois au sein du groupe Canal+ à l'initiative partielle ou totale de Vincent Bolloré". Une allusion à la déprogrammation avant l'été d'un documentaire sur les manœuvres fiscales du Crédit Mutuel, banque partenaire de Vivendi, intitulé "Évasion fiscale, une affaire française". Ce documentaire va finalement passer sur France 3 le 7 octobre.

Ils demandent que cette enquête porte également "sur les synergies qui empêcheraient les journalistes du groupe de critiquer les artistes d'Universal (filiale de Vivendi) ou de taper sur les clients ou partenaires du groupe".

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par