Noël en Ligne

Adobe a publié son rapport « 2015 Digital Index Online Shopping Prediction » sur les prévisions de ventes en ligne pour la période des fêtes 2015. Celle-ci devrait représenter 20 % des ventes en ligne sur l'année pour l’ensemble des pays européens. Les prévisions reposent sur l'analyse de 55 millions de codes SKU et des données anonymes cumulées suite à plus de mille milliards de visites effectuées sur 4 500 sites marchands ces sept dernières années. Soit, sur 10 dollars dépensés auprès des 500 premiers cybermarchands, plus de 7,50 dollars sont passés au crible par Adobe Marketing Cloud.

L'importance des avis produits

Une autre enquête a également été menée auprès de plus de 400 consommateurs par pays aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Australie, en Chine et à Singapour. De l’importance des avis produits dans la démarche d'achat : ils s'imposent aujourd'hui comme un élément incontournable du parcours client. Pour près de la moitié des personnes interrogées au Royaume-Uni (45 %) et en France (48 %), les avis des internautes sur les produits sont l'un des deux premiers facteurs susceptibles de les influencer lorsqu'elles envisagent d'effectuer un achat important. Cette proportion est encore plus importante en Allemagne, où deux tiers des participants examinent les commentaires sur un article avant de l'acquérir. Les médias sociaux, reconnus comme un instrument clé pour exprimer un avis sur un produit, attirent, en comparaison avec l’année 2014, davantage de consommateurs en quête de « la perle rare ». Au Royaume-Uni, 43 % des personnes interrogées, contre 25 % l'an dernier, avouent se servir volontiers des médias sociaux pour dénicher les meilleurs articles. Elles sont 48 % en Allemagne à leur réserver le même usage, contre 16 % en 2014. 35% des Français s'en remettent également aux médias sociaux pour rechercher « le meilleur » article, contre 28 % l'an dernier. « Le rapport de cette année souligne, une fois de plus, l'importance des fêtes de fin d'année dans la dynamique de l'e-commerce en Europe : le consommateur profite de tarifs compétitifs, d'offres et de produits variés, tout en évitant la cohue des magasins », souligne Mark Zablan, President d'Adobe EMEA. 

Des dépenses de combien?

Selon les prévisions d'Adobe, les consommateurs européens dépenseront cette année, pour leurs cyberachats de Noël, un montant identique à celui de l'an dernier. En Allemagne, 60 % des achats de Noël devraient s'effectuer sur Internet, contre 57 % au Royaume-Uni et 53 % en France. Les tarifs modiques et les offres intéressantes sont les principaux facteurs qui poussent les Européens à réaliser leurs achats en ligne, talonnés par la diversité des produits, qui revêt une importance croissante. Celle-ci est notamment citée par plus de la moitié des Allemands, qui en font le premier motif de leurs achats en ligne. Les achats de Noël sur terminaux mobiles (à partir d'une tablette ou d'un smartphone) devraient demeurer inchangés en 2015 par rapport à 2014. Nombre de pays s'attendent d'ailleurs à dégager autant de recettes à partir des smartphones que des tablettes. En Europe, c'est le Royaume-Uni qui devrait enregistrer le plus gros pic de transactions en ligne pendant les fêtes, avec 724 millions de dollars d'achats prévus le 27 novembre (« Black Friday »), soit une hausse de 49 % en glissement annuel. L'Allemagne devrait occuper la deuxième place du classement européen avec, selon les prévisions, un volume d'achats en ligne de 556 millions de dollars le 7 décembre. La France se classe troisième, avec 366 millions de dollars d'achats en ligne attendus le 7 décembre.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par