Les nouveaux enjeux des dircoms

Proches Influence & Marque s’est penchée sur l’évolution des directions de la communication. Son étude analyse les bouleversements d’un métier profondément impacté par l’accélération du temps médiatique, l’avènement du digital et la capacité critique d’une opinion publique qui ne cesse de s’accentuer. Les directeurs de la communication sont désormais incontournables dans une société marquée par la digitalisation. Les résultats de l’étude révèlent ainsi une profonde différence du rôle joué par le directeur de la communication au sein des entreprises de la nouvelle économie, marquées par une forte culture digitale, où ces derniers bénéficient d’une marge de manœuvre plus importante. Le dircom est également chargé de construire et de protéger la réputation de son dirigeant. À ce titre, il serait dépositaire d’une forme de pouvoir symbolique et immatériel. Plusieurs raisons empêchent parfois les dircoms de remplir pleinement leur rôle stratégique au quotidien : l’organisation de l’entreprise, la relative nouveauté de ces fonctions, le temps court, la gestion des crises et l’obsession des outils. Certains directeurs de la communication ont encore le sentiment de devoir se battre pour imposer leurs idées auprès des différents services. L’exercice de la fonction se heurte aux difficultés grandissantes d’un contexte où la confiance des Français à l’égard des entreprises privées ne cesse de s’éroder. Les dircoms doivent lâcher-prise et d’accepter la participation active et permanente de leurs différents publics à la construction de son image et de sa réputation.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par