La lecture du courrier publicitaire stable

Le GIE BALmétrie publie les résultats de la mesure d’audience du courrier publicitaire (courrier adressé et imprimé publicitaire) menée avec l’institut IPSOS et la collaboration du Centre d’Etudes des Supports de Publicité (CESP). Avec un niveau d’audience globale stable par rapport à 2014 puisqu’en 2015, en moyenne, 93,4 % des Français ont lu au moins un courrier chaque semaine. Le détail par type de courrier révèle que, par semaine, 69,8 % des Français ont eu au moins un contact avec un imprimé publicitaire, 58,1 % avec un courrier publicitaire adressé, 47,4 % avec un imprimé du secteur non marchand (émanant de collectivités locales ou d’associations) et enfin 72,8 % avec un courrier administratif ou de gestion.

On peut noter la progression de 0,6 point de l’audience de l’imprimé publicitaire par rapport à 2014. Par ailleurs, alors que 30 % des internautes ont téléchargé un « ad-blocker »*, l’étude BALmétrie montre que seuls 17 % des Français ont mis un autocollant « Stop Pub » sur leur boîte aux lettres, un niveau stable par rapport à l’année précédente. Le courrier publicitaire adressé voit, quant à lui, son audience baisser de 3,1 points par rapport à 2014, ce qui est corrélé à la baisse des investissements publicitaires sur le support. Enfin, l’analyse des lectures par secteur montre que l’univers des grandes surfaces alimentaires demeure le principal utilisateur de l’imprimé publicitaire, puisque 56,4 % des Français lisent au moins un document de ces enseignes sur une semaine moyenne. Les secteurs de l’ameublement-décoration et bricolage-jardinage complètent le podium avec respectivement 35,3 % et 31,9 %, des niveaux stables par rapport à 2014.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par