Fragmentation du débat

Fragmentation du débat

Allez! On ne désespère pas. Il est généralement de bon ton de se lamenter du désintérêt des Français pour le débat politique. Mais ça, c'est avant la saison présidentielle. Parce qu'à l'approche du moment fatidique, tout le monde y revient. Et les médias le savent bien. Rien que cette semaine, on a appris qu'il y aurait - au moins - quatre débats d'ici au premier tour. Ça a commencé avec la traditionnelle rivalité TF1, France Télévisions. Rien de nouveau sous le soleil, chacun dans son coin, chacun sa manière de voir les choses. Et puis voilà que la TNT a fait irruption dans ce décor convenu. Une alliance inédite entre BFMTV,  la star des chaînes d'info, et CNEWS, la survivante de la tornade bolloréenne de l'hiver. Une offre alternative qui met en lumière la révolution qu'est en train de vivre le paysage télévisuel français. Télévisuel et pas audiovisuel parce que la vidéo n'est plus l'apanage de la télé. La preuve, un autre débat devrait être organisé sur Explicite, la chaîne diffusée sur les réseaux sociaux créée par d'ex-journalistes d'iTélé. Face à cette floraison précoce, on n'aimerait pas être un membre du CSA chargé de comptabiliser le temps de parole sur des supports aussi différents. D'autant que ce n'est certainement pas fini. Allez savoir ce qui se passera entre les deux tours. D'ici à ce que MinuteBuzz et Demotivateur se rapprochent pour confronter les candidats aux millennials...

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par