Disparition de Bertrand de la Villehuchet

Bertrand de la Villehuchet, fondateur et ancien patron d'Interdeco est décédé vendredi dernier à l'âge de 84 ans.  C’est en 1971 qu'il avait créé Interdeco (Pour Internationale de communication) après un début de carrière dans le marketing, la régie du groupe Hachette. Une entreprise qu’il allait développer bien au-delà du groupe de Jean-Luc Lagardère, fédérant nombre d’éditeurs de l’époque. En 1995, à l’âge de 60 ans, il décidait de quitter son bébé pour entamer une nouvelle vie au Viêtnam où il allait développer une régie jusqu’en 1998. Nous publions ici un hommage d'Olivier Chapuis, président de Startinvest,  qui fut son successeur à la tête d'Interdeco. 

Homme de presse passionné et déterminé, Bertrand a défendu les intérêts des plus grandes marques de presse qu’il s’agisse de celles des groupes Hachette- Filipacchi, mais aussi de nombreux éditeurs, le groupe Excelsior, Les Echos, le groupe Bayard, plus tard Le Point et bien d’autres.

Il a ainsi inventé le concept de régie pluridisciplinaire en mettant son expertise au service des éditeurs dans une logique de puissance du média associé à à la mise en exergue de l’affinité entre les marques et leur public. Bien avant l’arrivée d’internet, il a en effet su développer la mesure de la relation entre les marques et les cibles identifiées non seulement, bien sûr, en termes socioprofessionnels, mais surtout par leurs centres d’intérêt, et leurs modes de consommation.

Son professionnalisme a irrigué toute la profession et fait de nombreux émules.

Je fus l’un de ceux-ci, ayant eu la chance, sous l’égide de Gérald de Roquemaurel, d’assurer sa succession au sein d’Interdeco, qui fut la première régie mondiale de presse magazine.

En effet, Bertrand aux côtés de Gérald, mais aussi bien sûr de Daniel Filipacchi et Jean Luc Lagardère, a su bâtir un groupe mondial, basé sur le développement de la marque ELLE et de bien d’autres dans près d’une quarantaine de pays.

L’homme était charismatique, gros bosseur, et savait faire preuve d’un humour décapant. Je fus porté par la confiance qu’il m’accorda in fine.

À Martine et à Christian, toute l’équipe de CB News transmet ses condoléances les plus profondes en souvenir d’un homme que nous avons aimé.

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par