Pub, A.E, digital : Casto remettrait tout en jeu

Il semblerait que le pro du bricolage Castorama ait profité de l’été pour faire un petit tour d’agences tant côté création que conseil et achat d'espace ou encore digital. C'est l'intégralité de la communication qui serait repensée, avec des premières shortlists prévues d'ici à la fin septembre. Jusqu'ici, Publicis Activ Paris et Starcom sont respectivement en charge des budgets pub et A.E et Performics a géré une partie du digital. Une chose est sûre : Castorama travaille d’arrache pied au lifting de son image, notamment sous l'impulsion de Géraldine Van Hullebusch, directrice stratégie et image, arrivée en 2013. Déjà, en 2014, année de ses 45 ans, la marque s'est dotée d'une nouvelle identité concoctée par Royalties. Côté digital, un nouveau site pensé par Seenk a vu le jour. Avec Publicis Activ, la chaîne dédiée au bricolage s’est aussi offert une vaste offensive TV reposant sur une série de spots réalisés par Yvan Attal. Il s'agissait d'installer la plateforme de marque « agir sur sa maison, c’est agir sur sa vie », laquelle devrait toujours être utilisée même si un changement d'agence intervenait. En complément des 6 films qui proposaient une galerie de personnages et de chemins de vie, des spots courts annonçaient la baisse durable des prix sur les produits essentiel. Enjeu : se présenter à la nouvelle génération en faisant la promesse de ne pas faire mal à son portefeuille, notamment en s’engageant à faire baisser les prix de 1000 produits sans réduire la qualité.

En outre, la marque a décidé de placer l'économie collaborative au cœur de sa stratégie. De nombreuses initiatives ont vu le jour comme le « Wikipédia des Bricoleurs » qui héberge le contenu dont dispose l’enseigne. Associé à ce wiki, s'adosse le service des Troc’Heures, une plateforme en ligne basée sur l'échange d’heures de bricolage qui a marqué les premiers pas de l'enseigne dans l'économie collaborative en 2011. Pour entretenir cette communauté en ligne, destinée aussi à se rencontrer dans « la vraie vie », des réunions, les BarCamp, seront organisés en complément des castostages en place depuis 1999. L’enseignement à distance n’est pas négligé, avec une série de MOOCs qui proposent des formations en menuiserie ou en déco. Et toujours pour aller dans le sens d’un monde où l'on répare plutôt que l'on jette, l’enseigne lance un programme de "SAV 3D", où il sera possible d'imprimer en 3D les pièces détachées des produits achetés en magasin. Enfin, Castorama lance un programme d'accompagnement destiné aux startups de l'économie collaborative.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par