Une charte pour l’influence marketing

Le récent secteur de l’influence marketing est en plein boom : en 2020, le marché est estimé à 10 milliards de dollars, soit une croissance de 320% par rapport à 2019.

Cette forte croissance et la démultiplication des acteurs y opérant conduisent à de nombreuses évolutions, dessinant 5 tendances majeures pour 2020 : le développement de l’influence par tous et pour tous, un retour à la qualité et à l’authenticité au détriment d’un contenu quantitatif, un renouvellement des KPIs, et enfin et non des moindres, l’émergence d’une influence éthique.

Pour WOÔ, l’influence responsable constitue notre priorité.

Au-delà des campagnes éthiques réalisées pour soutenir des causes caritatives avec la plateforme YOÔ CARE (afin de mobiliser sa communauté au profit de causes qui nous tiennent à coeur telles que le Téléthon, Code Animal, Petits Frères des pauvres), WOÔ a impulsé dès mai 2019 la création du premier comité d’éthique de l’influence.

Pourquoi ? Garantir plus d’authenticité aux communautés, proposer une influence plus responsable et garantir une gestion saine des campagnes d’influence face à la généralisation des pratiques douteuses et abusives sur les réseaux sociaux, et au manque de régulation de ce nouveau marché.

Ce comité ad hoc, constitué des différentes parties prenantes du secteur a mis en place une charte d’éthique disponible pour les 3 entités majoritairement concernées : les marques, les agences et les influenceurs.

En voici quelques extraits :

-              « Les Marques s’engagent à ne pas seulement prendre en compte le nombre d’abonnés des Influenceurs proposés par l’Agence dans leur décision. »

-              « L’Agence s’engage à n’effectuer aucune marge lorsque la campagne est faite pour toute cause caritative. »

-              « L’Influenceur s’engage à publier plus de 50% de contenus non sponsorisés »

Nous vous proposons donc de rencontrer quelques membres du comité d’éthique qui s’expriment sur leurs motivations et leur envie de faire bouger les choses dans ce secteur en voie de structuration.

Pourquoi l'éthique est importante dans le métier ?

« L’influenceur représente un tiers de confiance, sa communauté le suit pour obtenir son avis, ses recommandations. La transparence est centrale pour que la communauté de l’influenceur puisse se forger une opinion éclairée {…} Remettre l’éthique au centre des pratiques, c’est un moyen d’assainir la profession et de la pérenniser ! », François Nicolle, chercheur.

Pourquoi créer une charte ?

 « Créer une charte, c’est avant tout s’assurer que chaque acteur et partis pris de la relation soient sur la même longueur d’onde en matière d’influence et de présence sur les réseaux sociaux. Elle garantit alors un respect des règles et devient gage de qualité. Elle permet essentiellement de faire perdurer ce métier en évitant les dérives et donc la perte de confiance du consommateur.», Camille De Kernavanois, Social Media & Influence Manager chez Petit Bateau.

Pourquoi pour une marque / pour un influenceur instaurer des règles communes va apporter une amélioration ?

« Ce canal plus libre basé sur la co-création est un terrain de jeu pour les marques pour recevoir des avis d’experts via les influenceurs et un retour des communautés sur leur produits pour mieux les mettre en avant ou les améliorer. », Henri-Louis Alandou d’Arboussier, Digital Marketer chez Dulux Valentines

« Je suis ravie d’avoir pu travailler sur l’élaboration de cette charte d’éthique et apporter mon expérience en tant qu’influenceuse, ça a été un grand honneur, et je remercie l’agence WOÔ de m’avoir fait confiance. », Chloé Gattison, influenceuse @chloe_penderie

« Nous espérons que cette charte sera signée par un maximum de marques, d’agences et d’influenceurs ! Depuis la création de WOÔ, nous avons à coeur de faire ce métier avec humanité, responsabilité et éthique. » déclare Agathe Nicolle, fondatrice de WOÔ.

Alors vous aussi, rejoignez le mouvement en signant la charte !

(Les tribunes publiées sont sous la responsabilité de leurs auteurs et n'engagent pas CB News).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par