Alessandro Massi (Qiota, TBS) : « tous nos clients sont fortement touchés par cette crise »

Alessandro Massi (Qiota, TBS)

Résilience nationale... Nous sommes dans la troisième semaine de confinement. CB News, comme vous, a intégré une certaine forme d'endurance. Nous continuons notre série débutée mardi 17 mars. Saison 3 avec le témoignage d'Alessandro Massi, fondateur et CEO de Qiota - plateforme de gestion des paywalls et de la monétisation des contenus (groupe TBS).

1) Comment allez-vous, après quinze jours de confinement ? Et TBS group avec Qiota ?

On ne va pas se le cacher, c’est assez fatiguant et le retour à la normal risque d’être assez étrange ! Nous vivons une situation exceptionnelle où l’on doit jongler entre les réunions de travail, les rendez-vous clients à distance et les impératifs familiaux et la garde des enfants. Personnellement avec un enfant en bas âge et bientôt un deuxième, les journées sont bien chargées !

En ce qui concerne TBS group, nous constatons avec Thomas Defossez, directeur associé du groupe, que tous nos clients sont fortement touchés par cette crise. C’est visible sur les deux sources de revenus principales : la publicité et l’abonnement. Les éditeurs sont dans une obligation d’adapter et de réinventer leur modèle économique. Paradoxalement à cela, nous constatons que depuis l’annonce du confinement, le trafic sur les pages Internet de l’ensemble des clients presse de Qiota a augmenté en moyenne de 38%, avec des pics qui atteignent les +108% aux heures de pointe. Les ratios des pages vues par utilisateur sont aussi en progression constante avec une moyenne de +5% par semaine.

2) Avez-vous une bonne nouvelle à partager ? De la part d'un de vos clients par exemple ?

Il y a beaucoup d’agitation autour du numérique, les éditeurs ont pris un virage numérique au niveau technique mais aussi commercial avec des offres 100% numériques par exemple. Ils s’adaptent rapidement à une situation qui reste quand même assez difficile… La décision de La Poste de réduire les livraisons à 3 jours par semaine, le fait que certaines imprimeries ne peuvent plus assurer la même cadence d’impression ont eu un impact plutôt négatif. Et si nous y ajoutons le contexte Presstalis…

Mais cette situation ouvre aussi des opportunités pour les éditeurs et leur écosystème. D’abord une reprise de la confiance des lecteurs vis-à-vis de la presse qui était assez bas et puis la possibilité d’explorer les différents formats de contenus comme le podcast ou les vidéos courtes, de fidéliser ses lecteurs en proposant un appel aux dons pour soutenir le travail de la rédaction pendant cette période de crise sanitaire.

Notre client Science&Vie, avec son expertise scientifique, a par exemple rapidement adapté l’accès à ses contenus à un certain nombre d’articles gratuits. Un autre client, La lettre du musicien, a également souhaité adapter l’accès à ses contenus car les évènements culturels subissent également cette crise sanitaire. Le paywall déjà en place permettait soit l’achat à l’unité́, soit l’abonnement. Avec l’activation du module Datawall (inscription à la newsletter) sur une typologie de contenus, le magazine permet aux lecteurs d’accéder plus facilement aux contenus.

3) Les éditeurs peuvent être impactés très fortement par cette crise. Comment les aider ?

Nous conseillions aux éditeurs l’activation d’outils de monétisation adaptés grâce à des solutions de gestion d’abonnements souples pour gérer des offres de soutien à tarif libre, des abonnements gratuits, mais aussi des paywall pour s’inscrire à la newsletter, accéder aux contenus numériques, aux liseuses et aux PDF interactifs de manière simple et efficace.

En parallèle, nous avons mis en place une offre commerciale spéciale. Jusqu’à la fin de la crise sanitaire, tous les nouveaux clients qui opteront pour l’une ou plusieurs des solutions de TBS group - mahalo (ex-AboWeb), aboshop, QiotaPaywall, QiotaConnect - bénéficieront d’une tarification modulable et d’une facturation adaptée en fonction des budgets, avec une ventilation par mois. L'objectif est d'accompagner les éditeurs de presse et leur permettre de continuer à informer leurs lecteurs dans un contexte économique serein.

4) Si vous deviez expliquer en une phrase cette situation à un martien dans quelques années, ce serait ?

Nous savions qu’il y aurait un avant et un après Covid19 et que la pandémie serait difficile à vivre. Malgré un confinement général, il était essentiel de maintenir notre activité professionnelle qui a eu un impact positif sur nos clients aussi bien au niveau psychologique qu’économique. Et vous, qu’en avez-vous pensé depuis Mars ?!

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par