Emmanuel Crego (Values.Media) : la confirmation des  investissements « devient un acte quasi citoyen »

crego

Deuxième semaine de confinement... CB News poursuit sa série d'interviews de professionnels de la filière communication, initiée mardi 17 mars. Emmanuel Crego, directeur général de l'agence media Values.Media, s'est prêté à l'exercice.

1) Comment réagissez-vous face à cette crise sanitaire ? Pour vos salariés ? Vos partenaires ?

Emmanuel Crego : Nous sommes une structure de 40 personnes, et avons internalisé la totalité de nos activités : la prise de décision et la circulation de l’information sont donc très rapides et les équipes très solidaires entre elles.

Au-delà des messages sanitaires diffusés en interne depuis des semaines, nous avons donc pu très rapidement réagir et mettre la totalité des équipes en home office dès la semaine dernière. Le travail à distance fait partie de notre culture (nous avons 3 personnes en home office à Nantes et Toulouse par exemple), donc nous n’avons pas subi de problème logistique (équipement informatique, accès à distance, problème de communication…).

Évidemment, devant l’aspect inédit et anxiogène de la situation, nous faisons très attention au bien-être de chaque membre de l’équipe, notamment ceux qui sont seuls dans leur logement. Nous sommes tous connectés à un chat interne et organisons des visioconférences d’équipe régulières. Cela nous permet de garder le lien et de s’assurer que chacun est au même niveau d’information. Les managers sont aussi très prévenants et appellent chaque collaborateur, tous les jours, à minima.

2) Commencez-vous à en mesurer l'impact financier ?

Emmanuel Crego : Il y a des décalages de campagnes évidemment mais, de par la constitution de notre portefeuille, nous sommes beaucoup moins impactés que certains confrères. Nous avons encore 4 compétitions en cours, assurées par visioconférence avec nos prospects. Ce que nous ne sommes pas en mesure d’apprécier pour le moment est l’impact financier pour nos clients. Cela dépendra de la durée de la crise sanitaire d’abord et de la crise économique ensuite. Certains secteurs pourront se relancer très rapidement, d’autres beaucoup moins. Nous gardons bien évidemment le lien au quotidien avec nos clients et tentons de les conseiller au mieux pour prendre les meilleures décisions à court et moyen terme.

3) Comment réagissent vos clients ? Reports de campagnes, changement de stratégies de communication ?

Emmanuel Crego : Certaines campagnes branding sont maintenues, lorsque le message n’est pas contradictoire avec la situation. Les campagnes davantage « court-termistes » sont pour la plupart suspendues, à l’exception de certains e-commerçants que nous gérons. Nous accompagnons chaque client dans la stratégie à tenir pour l’après confinement. Cela fait donc beaucoup de travail pour les équipes afin de redessiner presque totalement la stratégie annuelle de chaque client… 

4) Selon vous, comment pouvez-vous être utile - votre agence et votre secteur - à la société en ce moment ?

Emmanuel Crego : La mission d’une agence est d’aider ses clients mais aussi ses partenaires (régies, technologies, data providers) à créer de la valeur. La situation économique de certaines AdTech ou régies était déjà complexe avant l’arrivée de cette crise inédite et pourrait en mettre certaines en véritable risque financier. Il nous semble impératif d’être proche d’elles dans ces moments. Elles sont un gage de la pluralité de notre écosystème et de pluralité, de manière plus large. Il est donc important d’être à l’écoute de ces partenaires et de faire le lien, avec équilibre et justesse.

Enfin, nous avons sensibilisé certains de nos clients peu impactés immédiatement par la situation à celle de certains éditeurs spécialisés. La confirmation de leurs investissements devient un acte quasi citoyen et porteur de valeurs chères à Values afin de garantir la pluralité des médias si précieuse en France.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par