Gilles Fichteberg, nouveau président de la délégation publicité de l'AACC

fichteberg

Elu pour deux ans Gilles Fichteberg, succède à Olivier Altmann, comme président de la délégation publicité de l'AACC.

Est-ce vous qui avait sollicité ce poste de président de la délégation publicité ?

Gilles Fichteberg : " Non. C'est eux qui me l'ont proposé. C'est une première pour moi ce genre de poste dans une organisation professionnelle.J'ai assez peu de contacts avec l'AACC hormis ceux en lien avec Rosapark qui en est membre. C'était personnellement le bon moment sans doute".

Pour quelles raisons avoir accepté cette charge ?

Gilles Fichteberg : "Parce que j'avais pas mal de projets en tête concernant le métier. Je ne savais pas trop comment œuvrer pour le revaloriser. Ce que nous avons réussi à bâtir au niveau de l'agence, peut sans doute inspirer le secteur. Pouvoir agir dans un cadre, m'a rassuré également. J'ai accepté, après deux jours de réflexion, à la seule condition de pouvoir agir. Un rôle représentatif ne m'intéresse pas. Bientôt, deux vice-présidents, me rejoindront à la délégation, et partageront une vision ouverte du métier ".

Concrètement, quel est votre programme alors ?

Gilles Fichteberg : " s'ouvrir à la diversité et s'adresser aux jeunes pour redonner envie d'aimer la publicité. J'entends par diversité, celle des parcours académiques, des origines sociales et géographiques, culturelles et religieuses. La pub n'est pas réservée à une élite. Mais elle s'est figée et s'est formatée. Aujourd'hui, le métier ne représente pas la société française. J'aimerais démontrer que la créativité se nourrit des différences. Ce que les D&AD ont réussi avec le programme New Blood Shift m'inspire beaucoup. Ils s'intéressent à la créativité de jeunes éloignés du secteur. J'irai bientôt les rencontrer pour comprendre leurs méthodes, et observer comment ils ont réussi à mettre en place des cours du soir. Le travail du réalisateur et scénariste  Ladj Ly, avec l'ouverture de son école de cinéma, est également une grande source d'inspiration. La Creative Connection, qui porte une belle ambition et constitue un premier contact fondamental entre les jeunes et les directeurs de création est bien entendu maintenue pour la cinquième édition [ndlr : mardi 25 février prochain au Comptoir Général à Paris]. Pour la Cannes Academy, j'aimerais, au delà du rendez-vous "détente", faire remonter les attentes des annonceurs en matière de créativité. Le trésor absolu de la pub".

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par