Naissance du Syndicat des Activités Événementielles

event

Les professionnels des métiers de l’événementiel, subissent de plein fouet la crise avec le gel complet des activités. 115 entreprises, situées dans le sud de la France, se fédèrent avec la constitution du Syndicat des Activités Événementielles. Ce syndicat est à l’initiative de Cédric Angelone, de l'agence Artkom, et de Éric Algoud, de l'agence Médiacom. À ce jour, les pertes de chiffre d’affaires s’élèvent à plus de 82 millions d’euros sur la période de mars à juin 2020. Les signataires de l’appel représentent 1 370 emplois dont 94 % des salariés sont touchés par le chômage partiel, soit 1 288 collaborateurs. Les priorités pour la filière événementielle sont de "laisser l’énergie dans les entreprises en nous libérant d’un certain nombre d’obligations, d’anticiper la sortie de crise avec notamment la mise en place de protocoles sanitaires en fonction des jauges d’accueil". Cela permettra "de refaire de l’événementiel en assurant la sécurité des publics accueillis".

Le nouveau syndicat explique "travailler sur ces mesures et souhaitons collaborer avec les institutions à la mise en place de ces outils. Par nature, notre filière a l’habitude de la gestion des risques. Nous avons appris à maîtriser les menaces d’attentat, nous apprendrons à gérer l’aspect sanitaire. Vendredi 10 avril, nous avons organisé une visioconférence avec Jean-Luc Chauvin, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Aix-Marseille Provence et plus de 50 membres du mouvement". Suite à cet entretien, le mouvement a décidé de mettre en œuvre un relevé de besoins pour le soumettre à la CCI et aux institutions afin d’obtenir des réponses concrètes. 
 
 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par