Publicis résiste au 1er semestre

Arthur Sadoun

Arthur Sadoun, président du directoire de Publicis Groupe

Au 1er semestre 2020, le groupe Publicis affiche un revenu en progression de +8,4%, à 5,278 milliards € et un résultat net part du groupe à 136 millions €, en recul de 60,6%. La croissance organique est pour sa part en baisse de 8% sur la période tandis que le seul second trimestre a largement été impacté par la crise sanitaire, avec une croissance organique en chute -13% et un revenu net de 2,293 milliards €, pour une croissance publiée à +2,6%. Par région, les revenus nets de Publicis sont boostés par le marché nord-américain (+30,1%) tandis que l’Amérique latine (-27,8%), l’Europe (-16%) et le Moyen-Orient & Afrique (-11,2%) ont le plus souffert. Au premier semestre, le Royaume-Uni a enregistré une baisse organique de -14% et la France de -17,1% (hors activités arrêtées pendant le confinement, c’est-à-dire les activités d’affichage dans les transports et le Drugstore, ndlr). En Allemagne, la croissance organique a baissé de -5,3%.

Pour le groupe Publicis, « le plein impact de la crise actuelle sur l’économie reste à ce stade largement inconnu » ce qui « génère de nombreuses incertitudes et rend ainsi difficile la communication d’une prévision spécifique pour le second semestre 2020 ». Et d’ajouter qu’il est « prématuré de dire si le second semestre sera meilleur ou pire que le premier ». Il se dit cependant sur le second semestre « déterminé à limiter l’impact des coupes budgétaires de ses clients, à accélérer le déploiement de sa nouvelle offre tout en continuant à adapter sa base de coûts à l’évolution du revenu ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par