Webedia Creators : retour vers le futur

webedia

Quel pourrait bien être le point commun entre Coca Cola, Michel Cymes ou encore Arvy le renard ? Si la réponse ne semble pas aisée, pourtant elle est simple : Webedia, l’ado âgée de 15 ans. C’est autour de la première conférence Webedia Creators que le pure player s’est exprimé sur son passé, son présent, et son futur.

L’acteur phare Webedia a foncièrement évolué grâce à une accélération de son positionnement. À la fois, producteurs et architectes de l’édition digitale, les équipes comptent maintenant s’imposer comme leader de l’édition. « Nous accompagnons les nouveaux créateurs numériques dans leur production artistique, la distribution de leurs contenus, le développement de leurs communautés, et leurs collaborations avec les marques » souligne Marion Bories, directrice des études chez Webedia

Pour cela, l’entreprise dégaine l’arme de la création de contenus via à une multitude de partenariats pour le moins déconcertants. Il y a quelques années, rien ni personne n’aurait pu parier sur un partenariat entre Monoprix et Arvi le renard, miser sur Michel Cymes débusquant les bonnes infos pour l’Oréal, s’engager envers l’Armée de Terre grâce à « Laury Au calme », sans négliger l’alliance 750g et les crêpes Whaou!

La mission reste finalement inchangée, mais le terrain de jeu s’est considérablement élargi.

Objectif un, ne pas oublier son passé

Pour ouvrir le bal, Michèle Benzeno, directrice générale de Webedia. Elle commence en toute logique par rappeler les racines du projet. Intrinsèquement, la société compose avec les plateformes historiques, comme YouTube, Instagram, Facebook ou encore Snapchat. En admettant in fine que l’audience de ces réseaux est nettement plus mûre actuellement, elle ne les néglige pas pour autant. Conscient des forces et des faiblesses de ces supports quasi légendaires, il est juste de rappeler que dorénavant, l’exclusivité pour un créateur de contenus est obsolète. Chaque réseau a son modèle, il ne reste plus qu’à les exploiter au maximum, un travail que Webedia propose à ses prospects. « Notre rôle est de trouver la grammaire juste, les bons usages, en respectant l’ADN de la marque » rappelle Caroline Duret, directrice générale adjointe chargée des revenus.

Le discours de Mme Benzeno est quant à lui limpide, Webedia compte produire de nouveaux talents, découverts grâce à son baromètre fait maison, et leur permettre de vivre tant sur les « anciens » médias (TV, Radio…) que sur les nouveaux comme Twitch ou TikTok. Le but est d’offrir une visibilité à 360° pour séduire une cible précise, les 15-24 ans qui ont multiplié par 10 leur temps passé sur les réseaux sociaux en seulement cinq ans. Fini les publi-rédactionnels, les placements de produits. Ces tendances existent toujours mais sont clairement mortes-nées. Le public n’est plus dupe et Webedia l’a compris. Ce marché est arrivé à une certaine stagnation, une maturité. II convient de sortir de ce carcan et de parier sur l’originalité et la liberté artistique.

Objectif deux, le présent

Difficile pour les plus de 30 ans d’enregistrer l’ensemble de ces nouveaux codes. Délicat pour les plus jeunes de s’orienter vers une stratégie de marque ultra-ciblée ou encore d’être présents sur les anciens vecteurs. C’est bien là qu’intervient Webedia, la firme réussit à charmer les enseignes avec un discours moderne et des résultats chiffrés performants. Aujourd’hui, autour de la « creator academy » (bilingue oblige, Webedia est présent dans 20 pays), l’acteur peut détecter via son baromètre les talents en vogue et leur proposer un nouveau terrain de jeu, à la fois mouvant et exponentiel. Citons-là encore Twitch ou TikTok.

La maxime est simple, chaque talent est unique et chaque medium également. Finalement, il ne suffit que d’un coup de pouce, d’un algorithme et d’une réflexion créative pour marier les deux amants terribles que sont les « influenceurs » et les marques. Nombreux sont les exemples de cette fusion. Notamment « Fair Play », émission spécialisée dans le sport, le concept s’est vu offrir une nouvelle façon de s’exprimer sur de nouveaux canaux. La liberté est de mise et l’émission est passée d’une « Revue de presse » à un format hebdo, sans ne jamais passer par la case « acheter du public ». D’autres encore : Jamy Gourmaud et son émission « Epicurieux», spécimen parfait de cette symbiose entre nouveau public, personnalité forte et réflexion collective de la part de Webedia. Coca cola ? Une marque qui n’a pas réellement besoin de pub’ et qui en profite pour lancer en février 2021 Le Coke Studio, grâce à une initiative de Webedia. Un van dédié à la musique, ayant une visibilité sur les 16 à 76 ans, on exagère à peine, et qui utilise la puissance de Youca pour valoriser une image de marque, sans critique et avec un maximum de choix éditoriaux propre au Youtuber. Au-delà d’une passion, il s’agit désormais d’un métier à part entière, avec ses spécifications et se sous-catégories

Avenir : Quels sont les nouveaux leviers

Chaque génération à ses médias de prédilection, les journaux pour nos anciens, Facebook, Twitter ou Instagram pour les trentenaires et… Twitch et TikTok pour les nouveaux et futurs consommateurs. Les mots-clefs pour l’avenir ? Explosion du live streaming et participation d’experts triés sur le volet, en fonction des caractéristiques des nouveaux médias.

Webedia n’a pas que l’expérience comme seule corde à son arc, en effet, si la liberté artistique est de mise, les leviers restent nombreux. Chaque acteur peut se voir proposer, s’il remplit les conditions d’utilisation strictes, des expertises rédactionnelles, de production pour la captation ou le montage, ou encore de monétisation, le nerf de la guerre.

« Twitch passe la frontière de l’écran »

Twitch, un service de streaming vidéo en direct est de base consacré au gaming, mais la crise du (de la) Covid a poussé les « talents » à opter pour ce nouveau vecteur. Un réseau unique, solennel, que Webedia connait sur le bout des doigts. Résultat, le spectateur jouit de vidéos bien plus longues (notamment pour le sport) et surtout, d’un véritable live parfait pour les Questions/Réponses. « Le Livestream, ça ne se consomme pas, ça se vit » relève ainsi Raoul Leibel, de Webedia livestraming.

Les marques gagnent en notoriété, grâce à la puissance des communautés des « talents » engagés.  Chaque communauté nourrit l’autre avec un maximum de moyens déployés par Webedia.  « Des outils d’aide à l’écriture ont été développés, pour confirmer le choix des sujets ou pour les titrer de manière attractive » déclare Denis Drouais, directeur de la plateformisation.

De l’or a porté de clic, tout en authenticité et réactivité. Dans l’absolu, pour tous les domaines, par exemple en France, le sport, le cinéma, la tech, cuisine, les peoples etc. Inversant la vapeur, le groupe peut maintenir des formats digitaux novateurs, et les transcender en développant des évènements physiques sur Twitch. La marque peut donc impliquer une nouvelle communauté et capter un engagement plus fort.

La célèbre émission PopCorn profite de cette fluidité et l’optimise grâce à des rendez-vous concret, chaque mardi, à 20h, 600 000 spectateurs sont figés devant leurs écrans. Présent au théâtre de la Madeleine, son speaker Domingo est suivi par des experts offrant un maximum de contenus riches et surprenants. On a donc pu découvrir Thomas Pesquet, astronaute Français reconnu ou encore Cyril Game, gameur et surtout champion de MMA.

Toc Toc les TikTokeurs ?

Webedia revendique de créer une expérience multi-plateformes, il est désormais impossible de ne pas cumuler les diffusions sur Twitch et en même temps sur TikTok, cette application mobile de partage de vidéo et de réseautage social. Les « animateurs » et les annonceurs ont donc vocation et tout intérêt à apprendre et intégrer les « best practices ». Webedia fait de la pédagogie et a vocation à représenter des professionnels. Gregg Bywalsy, directeur général de Webedia Creators, explique : « Nous ne sommes pas une agence d’influenceurs, mais une maison de création ». Pour Webedia, il s’agit d’un espace de créativité a là fois moderne et riche. Via de courtes et puissantes vidéos, au fort pouvoir d’engagement, il est possible d’obtenir pour un « influenceur » un contenu créatif, unique, et de braquer l’attention de sa communauté. Ici, on ne compte plus les usagers uniques, le leitmotiv est de capitaliser sur les interactions produites par le contenu.

« Webedia est le seul groupe aujourd’hui à avoir la capacité d’adresser 100% des leviers d’influence, chacune des strates répondant à un enjeu précis pour les marques », insiste Camille Giraud, directrice commerciale. Webedia sert de 3e homme entre les marques et leurs futurs représentants. Ils sont là pour rassurer, exploiter les résultats et prouver qu’en 2022, intégrer et mettre à jour son TikTok est incontournable pour réussir… tout comme de créer son évènement et passer par exemple, à la télévision. « Laury au calme », ce TikTokeur « agité » ex. Webedia, a pu développer un partenariat avec l’Armée de Terre et de l’Espace. Une association qui grâce à Creators a pu séduire avec un concept unique et faire valoir des professions souvent occultées. Via une vidéo amusante, il a été possible de recruter de futurs aviateurs. Rien n’est impossible, Webedia aura aidé à convaincre une hiérarchie difficile et étrangère aux nouveaux codes.

Parmi les exemples les plus prolixes, Inoxtag, dont l’investissement personnel n’a pas été bridé et qui espère escalader l’Everest (5,7 millions d’abonnés sur YouTube et 1,1 million sur Twitch). Mayada, illustratrice pour ses proches passée de la page web à l’édition et la publication de bandes dessinées. Ou l’incontournable Michel Cymes, Dr Good touche certes les séniors, mais désormais aussi la nouvelle génération Z, via des formats digitaux bien plus adaptés que le papier.

Que nous a apporté cette conférence ?

Webedia n’est pas en pleine « révolution » mais en pleine « évolution », en témoigne cette présentation de l’édition, numéro 1 du Webedia Creators. Toujours en mouvement, nous parlons transformations, pluralité, multitude de services et d’accompagnements, accélérateur de talents, identification des acteurs de demain, de compréhension, de liberté de création. Toutes ces promesses sont possibles grâce aux experts et aux des leviers modernes comme Twitch ou TikTok. Le temps est venu de transférer les valeurs connues, reconnues et de conquérir les nouveaux médias. Webedia aide l’ancienne génération à adopter les nouveaux médias sociaux et aide la nouvelle génération à opter pour une stratégie média à 360° avec un maximum de créativité. Ce sont les vases communicants, anciens médias, nouveaux médias. Faisons ressortir le meilleur de ces deux mondes.

Webedia est un producteur qui évolue et évoluera encore. Il devient créateur afin de faciliter les échanges entre marques, influenceurs, leur communauté propre, les nouveaux et futurs utilisateurs. Concernant le futur, une slide du Power Point de présentation s’est arrêtée rapidement sur un mot sans plus de commentaire… On pouvait y lire le terme « métaverse », nous découvrirons bientôt s’il s’agit du prochain cheval de bataille de Webedia ! D’ailleurs Jamy Gourmaud aborde la question des métaverse lors d’un épisode du « Monde de Jamy » diffusé au mois de juin. Coïncidence ?

webedia
webedia

À lire aussi

Filtrer par