43% des utilisateurs français acceptent de désactiver leur adblocker

abblocker

La société eyeo, éditrice des logiciels Adblock Plus, Flattr et Trusted News, a publié une étude sur l’utilisation des adblockers en France, réalisée par YouGov. Parmi les enseignements principaux, on apprend qu’un Français sur deux préfère filtrer plutôt que de bloquer les publicités en ligne, « mais ne sait pas toujours que cette option est disponible ». Pour la grande majorité des Français, l’utilisation d’un adblocker est justifiée (71%). Néanmoins, ils sont prêts à visualiser une publicité non-invasive pour avoir accès à un contenu gratuit en ligne (52%). 64% des internautes interrogés ont conscience de l’échange de valeur, ils savent qu’ils ont accès à un contenu gratuit grâce à la publicité en ligne. Par contre, les Français veulent garder le contrôle : 85% n’apprécieraient pas qu’un site désactive leur adblocker à leur insu, mais 61 % seraient prêts à désactiver leur adblocker sur les sites capables de proposer un faible nombre de publicités.

« Les éditeurs sont un grand nombre à faire face à des craintes vis-à-vis du blocage publicitaire qui découle de l’idée suivante : les utilisateurs d’adblockers seraient une audience perdue qu’il serait impossible de cibler. Or ce n’est pas le cas ! La transition du blocage vers le filtrage publicitaire change la donne, en générant un nouvel écosystème composé d’internautes plus ouverts aux expériences en ligne offrant de la publicité moins intrusive », a déclaré Lisa Bouam, Business Development Manager chez eyeo. « Ces résultats confirment les tendances mises en lumière par eyeo et YouGov dans d’autres enquêtes réalisées au Royaume-Uni et aux États-Unis : 71% des internautes américains et 80% des internautes britanniques sont en effet conscients de l’importance des publicités pour profiter d’une expérience en ligne gratuite », indique eyeo.

Quand les éditeurs obligent les internautes à désactiver leur adblocker, seulement 43% des utilisateurs français d’adblockers acceptent de désactiver leur adblocker à la demande d’un site. 85% des utilisateurs de logiciels de blocage des publicités interrogés en France indiquent qu’ils n’apprécieraient pas qu’un site désactive leur adblocker à leur insu et 61% se disent même prêts à ne plus visiter les sites qui ont recours à cette pratique. En termes de prospective, près de la moitié (48%) des utilisateurs français de 18-24 ans interrogés pensent que les formats publicitaires invasifs continueront d’exister et que les adblockers resteront d’actualité. Pourtant, 25% des participants de cette même génération s’attendent également à devoir payer pour accéder à des contenus d’une meilleure qualité.

Pour lire l’intégralité du rapport, c’est par ici.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par