Emojis : ce qu'ils traduisent des émotions des internautes en 2018

etude emojis
(©  Fausto García, unsplash )

Avec une moyenne de 250 millions d'émojis publiés par mois, ces petites icônes sont devenues une clé incontournable pour comprendre les émotions des internautes. Un sujet qu’a étudié Brandwatch, acteur de la social media intelligence (présent à Brighton, New York, San Francisco, Berlin, Stuttgart, Singapour et Paris), en analysant les émojis publiés sur Twitter dans le monde entre le 1er et le 31 janvier 2018. Une technologie basée sur des classificateurs créés par une équipe data science (API, DeepMoji, algorithmes), grâce à laquelle nous savons désormais à quel moment les internautes et les consommateurs sont les plus heureux, ou les plus tristes mais aussi ce qu'ils expriment en fonction des secteurs d’activités qu’ils mentionnent dans leurs posts.  

Les émojiS classiques sont toujours populaires

Selon cette même étude, 75 % des vingt émojis les plus populaires (top 20) sont restés les mêmes qu’en 2017, avec toutefois une nuance observée : l’utilisation de cœurs colorés (bleu et violet) ainsi que celle d’un émoji « feu », qui se classe dans le top 20 et au 12 ème rang du classement général, cette année.

Les internautes moins joyeux que l’an dernier

En 2018 également, il semblerait que les utilisateurs aient exprimé moins de joie et moins de dégoût que l’an dernier. Cependant, il y a d'avantage de partages de symboles négatifs. Le document indique  + 3,6 % de tristesse, + 1,4 % de colère (légère augmentation avec 8,4 % contre 7% en 2017) ainsi que + 9,1 % de peur (16,1 % en 2018 contre 7 % l’an dernier). Le dégoût en revanche, est comptabilisé à -2,9 % ; soit 18,1 % des émojis en légère diminution par rapport à 2017, avec 21 % des sentiments exprimés. La surprise est calculée à -1 % et la joie à - 2,3 %, restant toujours la première émotion évoquée sur les médias sociaux. Dans le détail, les mentions liées à la joie sont à leur apogée à 16h et celles qui traduisent le dégoût, le sont à 3h du matin (la plupart du temps relié à un sentiment de solitude amoureuse, avec ajout de keywords).

Les émojis sont les alliés du marketing  

Depuis septembre 2015, le volume des tweets contenant à la fois un émoji et une marque, a augmenté de 49%, permettant ainsi aux annonceurs de mieux cibler leurs consommateurs.  À ce sujet, Brandwatch observe que la colère est souvent reliée aux services financiers et aux compagnies aériennes, que le dégoût s’affiche nettement sur le secteur de la restauration et que la tristesse est associée à la télévision (via les médias sociaux).

emoji avion

La joie, elle, se retrouve dans les publications concernant la mode et les produits de consommation. Enfin les émoticônes de peur (grimaces, doute, etc..) sont utilisés quand on aborde la thématiques des compagnies aériennes et de l’industrie automobile. Ces indicateurs d’émotions ont également permis de souligner l’intérêt de tendances, comme par exemple l'intérêt pour les régimes amincissants, ou le fait de suivre un événement  dit « éphémère » ou sportif, comme le Super Bowl.

restauration emoji

Ces indicateurs varient toutefois en fonction de la plateforme sur laquelle ils sont publiés ainsi qu'en fonction des sujets abordés en ligne. Alors que Reddit enregistre des avis et des conseils (variés) sur le secteur de la technologie, Instagram, regroupe à lui seul, plus de 30 % de conversations placées sous le signe de la bonne humeur. Les émojis sont ainsi, en quelques années, devenus de véritables indices sociaux pour de nombreux secteurs (y compris la finance et le retail) et s'apprêtent à nourrir abondamment la data du futur. 

                                                   Les émojis les plus utilisés sur la mode

mode emoji

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par