L’étude OneNext Influence scrute les hauts revenus

man

L’ACPM a présenté jeudi la 2ème édition de son étude OneNext Influence qui s’attache au décryptage des modes de consommation des cibles d’influence, du pouvoir et des hauts revenus en France.  Pour cela, ce sont pas moins de 16 200 interviews qui ont été réalisées par Kantar Insights pendant 2 ans (octobre 2019-janvier 2021) sur leur comportements, notamment autour de leur approche des médias, alors que 200 marques et 10 secteurs de consommation ont été scrutés. Une cible qui représente tout de même 9,3 millions d’individus, soit 17,7% de la population française. « Un outil puissant au service des annonceurs, des agences et des régies », s’est réjoui Gautier Piquet, président de l’ACPM, alors que cette étude à laquelle a également participé Médiamétrie est auditée par le CESP pour être « au cœur de la transparence », pointe quant à lui son directeur général Stéphane Bodier. Une population qui représente une manne potentielle de 161 milliards €. De quoi, parfois, écarquiller les yeux devant quelques données récoltées : plus de 500 000 Français « influence » possèdent 4 voitures ou plus, plus de 450 000 d’entre eux ont dépensé plus de 10 000 € dans la décoration ou encore plus de 400 000 disent avoir l’intention de créer leur entreprise…

Mais côté consommation média ? La cible « influence » se situe elle-même grande consommatrice de presse (43%) devant la radio (29%) et la TV (19%). La quasi-totalité d’entre elle (97,5%) est lectrice d’au moins une marque de presse alors que 89,8% est lectrice d’au moins une marque de presse en version digitale et que 85,6% le sont de la version papier. Plus loin, la presse sur mobile convainc 79,4% de ses hauts dirigeants. Comparée aux autres médias, la presse arrive en tête sur l’item les infos les plus complètes (57%), devant internet (24%), l’information fiable (59%), devant la Radio (19%) ou encore parce qu’elle apporte une approche différente sur l’information (44%), devant la TV (27%). Peut-être un peu plus surprenant, la cible « Influence » aime également la presse sur les réseaux sociaux. D’abord, pour suivre l’actu en temps réel (82%), mais aussi pour être au courant de certains événements (51%) ou pour partager des articles lus avec des amis/contacts (33%).

PQR 66, Le Figaro et Le Monde en tête

Dans ce contexte, selon le Top 20 Brands de l’étude, l’agrégat PQR 66 domine les débats avec 7,8 millions de lecteurs, devant Le Figaro (6,2 M), Le Monde (5,4 M), Le Parisien-Aujourd’hui en France (5,1 M) et Ouest-France (4,2 M). Un classement qui permet à l’étude d’extraire quelques données particulières liées à la marque de presse : 88% des dirigeants de PME/TPE lisent la PQR ; 40% des cibles influentes choisissant en priorité une marque de luxe lisent la marque Le Point ; 55% des possesseurs de résidence secondaires de 1 million € ou plus sont des lecteurs de la marque L’Équipe ; 24% des personnes qui ont un mandat électif lisent la marque Auto Plus ; un lecteur sur deux de Voiles et Voiliers appartient à un foyer gagnant plus de 85K€ par an ; 1 acheteur sur 3 de vêtements Hugo Boss est un lecteur de la marque L’Obs ; 1 lecteur sur 2 de la marque Courrier International a acheté au moins un accessoire de luxe ; 18% des individus ayant l’intention d’acheter une Tesla sont des lecteurs de la marque Journal du Dimanche ; 57% des acheteuses de montres ou bijoux de plus de 2 000 € sont des lectrices de la marque Elle ; 40% des acheteuses régulières de produits de luxe sur internet sont des lectrices de la marque Marie-Claire.

ac
ac
ac
ac
ac
ac

À lire aussi

Filtrer par