Marché publicitaire mondial : eMarketer revoit drastiquement à la baisse ses prévisions 2020

dooh

La crise entourant le développement mondial du coronavirus n’aura pas seulement un impact sanitaire et médical sur les populations, mais bien évidemment sur l’économie et l’industrie publicitaire en particulier. S’il encore bien trop tôt pour analyser les conséquences sur le secteur, le groupe d’études américain eMarketer y va tout de même de ses prévisions. Il revoit ainsi drastiquement celles-ci à la baisse pour 2020, hissant à 691,7 milliards $ les investissements publicitaires contre 712,02 milliards initialement prévus, soit un écart de 20,32 milliards $. Un écart justifié, sans surprise, par le net recul du marché chinois, épicentre de la propagation du Covid-19 depuis décembre dernier, qui devrait atteindre 113,7 milliards $ cette année, contre 121,13 milliards estimés par eMarketer il y a quelques mois (graphique 1). Une tendance qui entraine la révision jusqu’en 2024 des chiffres annoncés : 2021 devrait finalement dépasser les 124 milliards $ (vs 132 Mds) et 2023 les 154 milliards (vs 147,4 Mds).

De même, les investissements publicitaires sur la Toile en Chine devraient progresser de +13% au lieu de +15,2%, pour atteindre 81,06 milliards $ (vs 86,30 Mds). La TV devrait y perdre un peu moins (16,27 Mds $ vs 17,77 Mds), tout comme l’affichage, la radio, la presse ou encore les magazines (grahique 2). Gageons que la Chine ne devrait malheureusement pas être le seul pays-région à enregistrer une révision des prévisions par eMarketer.

chine
chine

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par