Noël : La tendance est à la seconde main

gift
(© Annie Spratt, Unsplash)

La course au shopping de Noël a commencé ! L’occasion pour eBay de dévoiler une étude de Noël réalisée par Kantar et de faire savoir aux consommateurs que la tendance sera, cette année sous le sapin, portée sur des cadeaux de seconde main.

Un budget moyen de 254 €

La magie de Noël aura lieu, y compris sur Internet mais autour d’un budget limité pour les familles. En effet, selon l’étude, 66 % des Français réaliseront au moins, partiellement leur shopping en ligne. Ils sont également 54 % de répondants à se dire prêts à offrir un cadeau de seconde main. Quant à l’épineuse question du budget, il reste stable d’année en année avec, une partie entièrement dédiée au bonheur des enfants. Toutefois, les Français prévoient de gâter 7 personnes en moyenne avec un budget moyen de 254 € (contre 246 € en 2018 et 261 € en 2017).

Parmi les consommateurs les plus généreux, les habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes, prêts à dépenser jusqu’à 277 € de budget cadeaux, suivis de près par les habitants de Bourgogne-Franche-Comté qui y consacrent cette fois-ci  272 €. En revanche, dans les régions Grand-Est, Pays de la Loire, Nouvelle Aquitaine et Occitanie, la population y est moins dépensière, ne souhaitant disposer que d’un budget moyen de 234 € pour les fêtes. Mais comment expliquer ces disparités ? Par des corrélations à l’âge, poursuit le document. Si les 34-44 ans prévoient de dépenser 290 € et les 55- 64 ans, 280 €, les 16-34 ans en revanche, ne prévoient de ne dépenser que 212 €. Eh oui pour faire plaisir il faut non seulement des moyens mais aussi du temps dans son quotidien pour choisir ses présents en magasin ou sur internet…

gift
(© freestocks.org, unsplash)

Les enfants, rois de la fête

Sans surprise, ce sont les cadeaux destinés aux enfants qui constituent le principal poste de dépenses : environ 200 €, contre 132 € en moyenne pour le conjoint et 111 € pour les grands- parents. 52 % des Français interrogés prennent quelques jours, sinon jusqu’à un mois de réflexion avant de se décider pour un achat, « ce qui vient autant révéler l’investissement psychologique que suscitent ces achats de Noël que le plaisir personnel éprouvé à réfléchir à une idée et à se rendre dans les magasins  » , analyse Patrice Duchemin sociologue de la consommation, dans un communiqué. Plus intéressant encore, la méthodologie explique que le budget de Noël se prépare toute l’année, pour ne pas faillir à ses responsabilités. Ainsi, 35 %  des Français épargnent tout au long de l’année (davantage les femmes que les hommes), 15 % prévoient d’utiliser leur bonus de fin d’année, 11 % réduisent leurs dépenses habituelles et  9 % revendent des objets dont ils ne se servent plus. Enfin, 1 % des femmes et 4 % des hommes prévoient d’emprunter de l’argent. Mais d’autres, ne se sentent inspirés qu’au moment des fêtes, lorsque les rues sont pavées de décorations et de lumières thématiques. 49% des Français en effet commençant leur shopping de Noël fin novembre, alors que d’autres s'y mettent en décembre. Parmi les plus sensibles à l'atmosphère de Noël, les sudistes. Ils sont en Occitanie 47 % à l’apprécier et pas moins de 43% dans le Grand Est (43 %),malgré quelques écarts de températures.

La Saint-Nicola compte aussi ! 

À la Saint-Nicolas, il n’est pas surprenant de retrouver parmi les achats des Français des objets de décoration, représentant alors un budget de 21 à 50 € pour près d’1 Français sur 3 (27 %) et de 51 à 100 € pour 17 %. Dans le détail, 46 % des Français ornent leur intérieur de décorations lumineuses, 43 % choisissent un arbre de Noël artificiel lorsque 29 % préfèrent un véritable sapin. Enfin, certains installent des luminaires (19 ),des crèches (35 % des habitants du Sud-Est).

socks
(© Markus Spiske, Unsplash)

Hommes, femmes, enfants, quelles attentions coûtent le plus cher ?

Sans surprise là encore, le document révèle que les cadeaux des femmes sont plus nombreux, mais que ceux des hommes sont plus onéreux. Si les hommes pensent acheter 9 cadeaux en moyenne pour faire plaisir à leurs proches, les femmes elles, en prévoient plutôt 10. Fait étonnant,  les personnes sans enfants dépensent beaucoup plus pour les jeunes (238 €), que les familles (172 €).

Voisins, collègues,  services de proximité, à quoi ont-ils droit ?

Si Noël permet de booster la générosité des uns et des autres, l’on peut aussi faire plaisir à des amis, à des voisins ou encore à des personnes travaillant dans les services de proximité (facteurs, éboueurs, etc). Des personnes qui ne sont pas en reste puisque 1/4 des 55-64 ans leur offrent un cadeau de Noël d’une valeur de 32 € en moyenne. Quant aux collègues, ils restent gâtés par une bonne partie des Français (21%), surtout par les hommes (36 %).  Les femmes elles, le font à  9 %. Quant aux 25-34 ans, le pourcentage est de 34 %. La palme des meilleurs voisins revient par ailleurs aux femmes ;14 % offrant un cadeau à leurs voisins contre 11 % des hommes. 

Un rituel d’achat qui n’échappe pas aux nouvelles réalités du commerce…

Les achats de Noël sur Internet gagnent également du terrain : 39 % des répondants déclarent qu’ils achèteront davantage leurs cadeaux de Noël sur Internet que dans les magasins (contre 37 % en 2018). Une tendance croissante puisque 24 % prévoient d’acheter plus sur Internet que l’année dernière. Ils sont par ailleurs 27 % à prévoir d’acheter autant en ligne qu’en boutique. Quant à l’utilisation mobile, elle a le vent en poupe avec 13 % des répondants qui prévoient de faire davantage leurs achats par ce canal, que l’année dernière.

star
(©  Markus Spiske, unsplash)

Vintage et seconde main sous le sapin 

La vague du vintage commence aussi à atteindre l’univers des cadeaux de Noël puisque 54 % des Français seraient prêts à offrir un objet de seconde main à un proche. Un choc générationnel alors ? En tout cas, jusqu’à 68 % des 25-34 ans pourraient choisir cette option contre à peine 39 % des 55-64 ans. La tendance du bio et de l’éthique y contribuant fortement, la popularité de ce type de cadeau est en croissante. Ils étaient d’ailleurs 50 % à envisager de faire ce genre d’attention au moment des fêtes de fin d'année en 2018. Encore faut-il savoir si les cadeaux correspondront aux attentes des uns et des autres... 

Méthodologie : Enquête réalisée en ligne pour eBay par Kantar du 17 au 25 octobre 2019 auprès de 1 338 Français âgés de 16 à 64 ans.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par