YouGov enquête sur l’intention de participation au Green Friday

green friday
(©  Thomas Verbruggen, Unsplash)

Après la Black Friday, journée qui permet de faire de bonnes affaires, il est venu le temps de consommer responsable avec la Green Friday. Une journée qui vise à sensibiliser les individus aux enjeux sociétaux et environnementaux quant à la consommation de masse, à laquelle s’est notamment intéressé YouGov. Décryptage et prévisions avec l’institut.

Le 29 novembre prochain les consommateurs et les consommatrices se mettront au vert, ou presque, en participant à la 3ème édition de la Green Friday. Initiée en 2017, cette journée a pour objectifs de s’opposer au Black Friday, de sensibiliser les individus aux enjeux sociaux et environnementaux de la consommation de masse et de les encourager à adopter des habitudes de consommation plus responsables. Mais quel regard les Français portent-ils sur ces deux journées d’achat ? Focus avant tout sur leur perception du Black Friday.

À l’heure actuelle, 79% des Français considèrent que ce rendez-vous incite à la surconsommation, qu’il est source de gaspillage et qu’il a, par conséquent, un impact négatif sur l’environnement. À l’inverse, la journée Green Friday semble gagner du terrain auprès des consommateurs et des consommatrices, qui y voient une opportunité d’entamer des initiatives positives envers la planète.

Black Friday

En effet, plus de deux Français sur 3 considèrent que les marques devraient soutenir et rejoindre ce mouvement (67%) et 45% d’entre eux ont l’intention de soutenir et/ou participer au Green Friday. Toutefois, cet événement est encore méconnu pour bon nombre d’entre eux, (1 personne sur 10 en a entendu parler). Néanmoins, les 25-34 ans y sont sensibles et sont 17% à en avoir entendu parler. Aussi, lorsqu’on leur explique la visée de cette initiative, 72% des Français y sont favorables.

Black Friday

 

L’intérêt des marques à participer au Green Friday

Les entreprises participant à l'opération Green Friday ne proposeront pas de réductions à leurs clients le jour du Black Friday, apprend-on via ce document. Elles s'engagent également à reverser 15% de leur chiffre d'affaires de la journée, au profit de l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée). Une façon pour elles de participer à de bonnes causes mais aussi d’être bien vues des publics. Publics qui d’ailleurs, sont mitigés quant à leur présence à de tels événements. En effet, si 47% d’entre les Français considèrent que les marques ne devraient pas participer au Black Friday, 33% affirment au contraire qu’elles ne devraient pas le boycotter.

green friday
(© Alex Blăjan, Unsplash)

Et du côté des indécis ?

Pour aller plus loin, l’institut s’est également penché sur l’intention de participation dans l’Hexagone. Il apparaît ainsi, à titre personnel, que 45% des Français ont l’intention de soutenir et/ou participer au Green Friday, que 27% en revanche, ne souhaitent pas le faire et qu’il y a encore, parmi les sondés 28% d’indécis. 

Green Friday

Alors, qu’en conclure ? Qu’il existe un paradoxe entre les décisions d’achat avec d’un côté, plus d’1 Français sur 2 qui affirme que l’engagement écoresponsable d’une marque impacte ses décisions d’achat (54%) et de l’autre, le fait qu’une marque qu’ils apprécient, participe au Black Friday et n’ait pas d’impact sur la décision d'achat de la majorité des Français (57%). Pour 16% d’entre eux, cela influence même positivement leur décision d’achat (28% chez les 18-24 ans). A contrario, 15% des Français déclarent que cela impacte négativement leur décision d’achat. Et vous, avez-vous déjà sorti la carte bleue ?

Méthodologie : Etude Omnibus réalisée du 29 au 30 octobre 2019 auprès de 1 000 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par