Marché de la communication : +2,3% en 2018, à 33,3 MDS €

Après la révélation mercredi dernier des recettes nettes totales du marché publicitaire des médias (digital compris) en progression de +4,2% en 2018 vs 2017, à 14,4 milliards €, le Baromètre unifié du marché publicitaire (BUMP), coréalisé par l’IREP, France Pub et Kantar Media s’est attaché à la publication du marché de la communication, côté annonceurs. Celui-ci enregistre sur la même période une croissance de +2,3%, à 33,3 milliards d’euros. Un marché bien évidemment boosté par la progression dans les médias numériques (+14,7%) alors que les autres dépenses dans les médias historiques (presse, TV, radio, pub extérieure et cinéma), à 8,5 milliards d’euros, et le hors médias (marketing direct, annuaires, promotion & PLV, parrainage, mécénat, foires & expositions, RP), à 18,7 milliards d’euros, sont restées stables (respectivement 0% et -0,1%). « Après un premier trimestre en reprise modérée par rapport au second semestre 2017, la reprise s’est accentuée jusqu’à l’été qui a été marqué par le déroulement de la Coupe du Monde. Le dernier trimestre se caractérise par une chute de l’activité de la communication en décembre », souligne le BUMP.

Par secteurs, celui de l’industrie affiche une belle progression (+5,9% en 2018 vs +3,9% en 2017) alors que les biens de consommation et d’équipement des ménages sont restés « quasiment stables ». Un secteur tout de même « sauvé » de sa tendance baissière, selon les termes du BUMP, par les transports (+4,1%) et dans une moindre mesure par l’ameublement (+7,6%) et les appareils ménagers (+6,8%). Le secteur de la distribution, quant à lui, marque un peu le pas en 2018 (+1,4%) par rapport à 2017 (+2,8%). Par ailleurs, la nouvelle mouture de l’étude publiée montre la poursuite du redressement du secteur des services déjà observé en 2017 avec une progression, en 2018, de +3,9%. Un secteur qui contribue pour 55% à la progression du marché de la communication en 2018. Les sous-secteurs les plus actifs ont été les banques/assurances (+10,4%), le tourisme (+5,5%) et la culture/loisirs (+8,2%). A l’horizon 2019, le BUMP table, « en l’absence d’évènements sportifs majeurs » sur une croissance qui devrait « légèrement » ralentir dans une fourchette comprise entre +1,5% et +2%. En 2018, le marché publicitaire compte 61 178 annonceurs sur l’ensemble des médias, soit +1% vs 2017. En part de voix, la distribution reste en tête (16%) devant l’automobile (10%), le tourisme-restauration, la banque-assurance et culture-loisirs, chacun à 8%.

bump
bump
bump
bump
bump

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par