Carrefour, une « entreprise à mission »

Carrefour est devenue vendredi une "entreprise à mission", se fixant celle de "proposer à (ses) clients des services, des produits et une alimentation de qualité et accessibles à tous", en ligne avec la stratégie amorcée depuis un an et demi par son PDG, Alexandre Bompard, avec notamment le lancement en septembre 2018 de sa nouvelle signature, "On a tous droit au meilleur", et de son nouveau positionnement "Act for food" dans une campagne signée Publicis. Réunis en assemblée générale vendredi matin à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), les actionnaires du groupe français de distribution ont voté à 97,72% l'inscription, en préambule des statuts de la société, d'une "raison d'être". "Notre mission est de proposer à nos clients des services, des produits et une alimentation de qualité et accessibles à tous à travers l'ensemble des canaux de distribution. Grâce à la compétence de nos collaborateurs, à une démarche responsable et pluriculturelle, à notre ancrage dans les territoires et à notre capacité d'adaptation aux modes de production et de consommation, nous avons pour ambition d'être leader de la "transition alimentaire" pour tous", selon ce préambule.

Le "grand défi de notre siècle"

La disposition de "société à mission", prévue par la loi Pacte sur la croissance promulguée le 23 mai, permet à une société commerciale d'intégrer dans ses statuts des objectifs sociaux et environnementaux auxquels elle consacrera des moyens et un suivi. "La transition alimentaire est un mouvement irrépressible (..) nos clients veulent que le +bien manger+ soit à leur portée", tout en assurant "un juste retour à la terre", via de meilleures rémunérations aux agriculteurs, et un soin plus grand apporté à la planète, a affirmé M. Bompard. "C'est le grand défi de notre siècle", a ajouté le PDG, qui s'est dit convaincu de la "responsabilité historique" de la grande distribution en la matière.

Dans le même ordre d'idées, le groupe a annoncé jeudi soir avoir réalisé une "opération de crédit avec composante RSE" (responsabilité sociétale des entreprises, NDLR) avec plusieurs banques, pour un total de 3,9 milliards d'euros. Dans ce cadre, une "structure d'investissement dédiée à la +transition alimentaire+ a été mise en place", qui sera "abondée systématiquement par Carrefour et les banques en fonction de l'évolution de l'indice RSE et transition alimentaire" du groupe.  Ces "facilités de crédit" arriveront à échéance en juin 2024 et s'inscrivent "dans la stratégie de sécurisation des financements à long terme de Carrefour", a précisé le groupe un communiqué.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par