IA : une opportunité” et une “menace” pour les journalistes

ordinateur

Près de trois-quarts (73%) des journalistes estime que l'IA générative représente de "nouvelles opportunités pour le journalisme, améliorant efficacité, productivité et créativité", révèle une étude du projet JournalismAI de la London School of Economics. Publiée le 20 septembre, l’étude soutenue par Google News a sondé des membres de plus de 100 médias de 46 pays entre avril et juillet. Les participants à l'étude soulignent par exemple les bénéfices de l'IA pour retranscrire des interviews. Ils sont également 85% a avoir essayé l'IA pour l'écriture de brèves ou de titres. Bien qu'elle soit perçue comme une opportunité, l’IA reste une menace pour les professionnels des médias.

Plus de 60% ont exprimé des inquiétudes quant aux implications éthiques de l'IA, sur la qualité éditoriale, sur la précision, l'équilibre et la transparence. L'étude montre que l'IA générative est à la fois "une menace potentielle pour l'intégrité de l'information et des médias", mais que ces outils offrent aussi "une opportunité incroyable pour rendre le journalisme plus efficace et digne de confiance", résume Charlie Becket, co-auteur de l'étude et directeur du projet.

Une inégalité Nord / Sud

Selon Mira Yaseen, co-auteure de l'étude, les bénéfices de l'IA se concentrent dans les pays du Nord, ses méfaits dans ceux du Sud. "Si l'on veut sérieusement bénéficier de l'IA de manière équitable, il est impératif" d'adopter une approche consciente de la puissance de cet outil dans son développement et son adoption.

"Les technologies de l'IA sont principalement disponibles en anglais, mais pas dans beaucoup de langues asiatiques. On doit doublement rattraper les choses, pour créer des systèmes d'IA et qui fonctionnent dans nos langues", a souligné l'un des répondants originaires des Philippines.

À lire aussi

Filtrer par