B-Smart se veut la chaîne éco des PME audacieuses 

Bsmart look

Stéphane Soumier, ex-directeur de la rédaction, animateur de la matinale et figure emblématique de BFM Business pendant 14 ans - jusqu’à l’été 2019, a présenté mardi la grille de B-Smart, la nouvelle chaîne qu’il a créé et dont il est président, consacrée à l'économie et la finance, aux côtés de Claire Léost, directrice générale du groupe de presse CMI France, qui détient la moitié du nouveau média. La chaîne - dont le slogan est « la chaîne des audacieux » - est destinée aux « galaxies de PME », qui aujourd’hui « n’ont pas accès à l’ensemble de l’information qu’ils souhaiteraient avoir ».

Le président de B-Smart a indiqué vouloir une délinéarisation de l’ensemble des contenus de la chaîne - avec une diffusion pré-play (c'est à dire avant la diffusion à l'antenne) et des formats digital natives -, et la volonté de faire témoigner les chefs d’entreprises. « Il y a des bonnes pratiques, la crise n’a fait que renforcer l’ensemble des combats des entrepreneurs. Nous serons militants sur certains sujets car nombreux d’entre eux ont besoin de soutien », a-t-il déclaré, en précisant : « nous ne sommes pas une filiale de CMI, c’est un partenaire à 50/50 ». Toutefois, Stéphane Soumier a précisé avoir « le final cut sur toutes les décisions ».

Michel Denisot présentera « Le grand comex »

Claire Léost a souligné que le groupe CMI - qui investit entre 4 et 5 millions d’euros dans le projet - n’était pas présent en  télévision jusqu'à maintenant. La chaîne servira de relais pour ses nombreux évènements, dont « Elle Active », dédié aux femmes entrepreneures. B-Smart emploie pour l’instant 22 personnes et se définit comme « une start-up de vieux ». « On se met en ordre de bataille pour être à l’équilibre dans les 3 ans, avec un focus sur l’exécution, on fait ce qu’on sait faire, et sur la rentabilité », a souligné Stéphane Soumier.

Du côté des programmes, la grille (voir ci-dessous) aura pour priorité l’emploi et l’actualité internationale. Pas d’équipe de reportage, tout sera tourné en plateau. Aurélie Planeix, rédactrice en chef de la chaîne, a décliné l’ensemble des émissions. « B-Smart sera l’espace d’expression des entrepreneurs pour partager les réflexions et les solutions ». La matinale « Smart up » sera présentée par Capucine Graby, entre 5h et 9h. La chaîne proposera deux rendez-vous « inédits » : « Le grand comex » présenté par Michel Denisot, une émission qui réunira le chef d’entreprise d’un grand groupe français et son comité exécutif. « Michel Denisot est passionné par les mécanismes de prises de décision dans les grandes entreprises », a décrit Stéphane Soumier.

grille B-Smart

Blaise Matuidi sera à l’affiche de « Smart Sport », un magazine en partenariat avec Bros, qui regroupera sportifs, fans de sport et entrepreneurs, pour découvrir des aspérités nouvelles chez les champions, leurs passions, leur leadership, leur vision, leur sens du management, leur intérêt pour l’économie et la performance. Sur la bourse, la chaîne montera en puissance avec deux émissions quotidiennes. B-Smart sera sur le canal 349 chez Free le 16 juin dès 18h, le canal 172 chez Canal+ le 23 juin, et chez Orange et Bouygues le 9 juillet prochain, respectivement aux numéros 230 et 245.

Des partenariats avec des marques

« On sera en test en learn en permanence », a déclaré le président de la chaîne éco, qui veut se déployer massivement sur le digital. « On va arrêter de vendre des audiences pour vendre des communautés ». Des synergies avec CMI seront possibles, et la chaîne sera diffusée en podcasts sur Spotify, Deezer, Google et Apple Podcasts. Elle est présente sur l’application Molotov. Xavier Grangier, directeur du digital, a indiqué que B-Smart montera en charge progressivement sur le numérique cet été, avec du contenu spécifique. C’est l’agence Ramon+Pedro qui a été en charge de la charte graphique et l’habillage antenne.

Le modèle économique repose sur la publicité - « mais peu, car notre stratégie n’est pas fondée sur les audiences » - et des partenariats avec des marques sur des émissions. Certains annonceurs se sont déjà engagés : Cegid, BNP Paribas, Bourse Direct, BPI France, Bros, Circle, L’Evénement, L’Entreprise du futur, HEC, mais aussi L’Oréal, L’union des auto-entrepreneurs, Veolia, Welcome to the jungle ou Manutan. « Cela nous donne confiance », a conclu le président de la nouvelle chaîne.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par