MCN, Google, Créativité, Découvrabilité, ... ce qu’il faut retenir du Podcast day.

Mi-juin avait lieu le podcast day à Londres. Cette conférence regroupe tous les acteurs du marché : applications, hébergeurs, studios de podcasts natifs, radios et groupes médias. Entre punchlines, discours inspirants et annonces, voici les moments marquants à retenir.

Mais avant de les détailler, une petite data de The Economist (qui paraît-il se trompe rarement sur les chiffres...) : Quand ils diffusent de la pub sur des podcasts, c'est jusqu’à 5 fois plus efficace qu’une campagne TV ...

Bientôt des MCN de l’audio en France ?

Benjamin Partridge, 2 fois meilleur podcast humour anglais avec Beef and Dairy podcast, a rejoint Maximum Fun, un MCN (multi channel network). Ce réseau met en avant les meilleurs podcast humour US et UK avec de la cross promotion entre artistes. Maximum Fun lève des fonds auprès des auditeurs pour assurer aux créateurs une indépendance financière. 70% des fonds levés leurs reviennent. Comme le dit Benjamin “Le Podcast, c’est 10 000 personnes ultra fans qui ont plus de valeur qu’un demi-million de personnes qui écoutent sans affection.”

Le podcast suit la route de YouTube en s’organisant via des réseaux à l’image d’un Golden Moustache en France. Petit clin d’oeil à Topito qui aide beaucoup d’humoristes en France et pourrait proposer ce type de projet à certains podcasteurs humour ;)

Placer l’auditeur au coeur du récit.

Jeffrey Cranor, créateur de Welcome to Night Vale, référence absolue, qui a permis au genre d’entrer dans l’offre podcast aux USA dit ne pas savoir expliquer ce succès mais a remarqué deux choses :

1. Que les fans s’approprient l’histoire ! Le jour où certains se sont mis à dessiner ses personnages et à les publier sur Tumblr, son podcast a changé de dimension.

2. Placer l’auditeur au coeur de la dramaturgie ! Welcome to Night Vale raconte les tribulations d’un petit village américain, l’auditeur est vite devenu citoyen et témoin de ce village. C’est aussi ce que Bababam fait avec l’utilisation du binaural dans l’anthologie Noises.

Comment déclencher une écoute ?

Andrew Davies, Digital and Engagement Editor d’ABC Audio Studios en Australie a donné ses conseils dans l’édition des descriptions d’épisodes. Produire de bons contenus audio, c’est bien, mais il faut ensuite assurer leur découvrabilité. Selon des études australiennes, la description de l’épisode est l’élément clé qui déclenche une lecture ou un téléchargement.

Concrètement, il faut :

1.            un style et un ton en adéquation avec le contenu ;

2.            une première phrase très descriptive ;

3.            en dire suffisamment pour comprendre le contenu en suscitant la curiosité;

4.            utiliser les outils SEO pour choisir les bons mots et dénominations ;

5.            intégrer les crédits car les recherches peuvent aussi porter sur les participants et hosts.

Google, juge de paix du marché ?

Et si Google sonnait la fin de la récréation dans le podcast ? L’offre et la créativité explosent, Google souhaite “organiser l’information pour la rendre universelle, accessible et utile”. N’est-ce pas ce dont a besoin le podcast pour se démocratiser ?

Google a commencé à le faire à sa façon, en intégrant directement son player et son application dans les résultats de recherche. Si ce n’est pas avec cela que les éditeurs créeront plus de trafic sur leur site, la démocratisation est en marche. Google prévoit d’ailleurs rapidement le doublement de la consommation de podcasts.

Zach Reneau-Weeden a confirmé que les podcasts apparaîtront bientôt dans les pages de résultats de son moteur de recherche. Google vous proposera des podcasts et favorisera les formats courts et éducatifs.

Pour conclure, il a envoyé une petite pique à Facebook : "Je suis plus heureux d’avoir écouté une heure d’audio que d’avoir passé une heure sur instagram". Puisqu’on vous dit que "Le bonheur est dans le podcast" !

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par