We represent !

Mardi 2 juin, nous avons tous eu l’occasion de montrer notre soutien au mouvement #blackouttuesday en transformant nos profils digitaux en un carré noir. Tous ?

Non, pas moi. Pas parce que je ne me sente pas concerné par le mouvement Black Lives Matter ou que je sois insensible au meurtre de George Floyd. Autant être très clair pour vous qui lisez ces quelques lignes : oui, cela aurait pu se produire en France. Mon profil digital est resté le même plutôt parce que je ne peux m’empêcher de me dire que la question du racisme et de la représentativité en France, et plus précisément dans notre industrie, est un sujet de TOUS les jours. Alors, soit je transforme mon Insta en une série de 365 carrés noirs, soit je me demande si on ne peut pas faire autre chose. Aussi efficace mais plus pérenne. Alors que faire ? Permettez-moi d’apporter une réponse désarmante de simplicité mais c’est : exister !

Combien de noir(e)s travaillent avec vous ? Combien de noir(e)s avez-vous eu comme dirigeant(e)s ? Combien de noir(e)s avez-vous engagés ? Si vous répondez zéro à une de ces questions, je pense qu’un carré noir sur Insta ne suffira pas. Et parce que nous sommes en France, si on remplace « noir(e)s » par « arabes » ou « asiatiques » et que la réponse est toujours zéro, alors, il y a un putain de problème.

Heureusement pour vous, nous avons des solutions. Nous sommes des solutions. Wale Gbadamosi Oyekanmi, fondateur de Dare.Win, Sandra Martigue, directrice générale chez Nielsen, Michel Juvillier, fondateur de The Programmatic Society mais aussi Camille Chang, Betc, Nazgol Athari-Nejad, Rosapark, Mehdi Benali, Sid Lee, etc… Cette liste est non exhaustive fort heureusement. Tous ces talents occupent des fonctions différentes en agence, en indépendant, chez l’annonceur ou dans les médias, tous ces talents existent et me permettent d’imaginer que la France telle qu’elle est, existe aussi dans le marketing. Comme on dit dans le rap : We Represent !

(Les tribunes publiées sont sous la responsabilité de leurs auteurs et n'engagent pas CB News).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par